FM -

GRIPPE : AU MOINS 26 DÉCÈS DEPUIS LE DÉBUT DE L'ÉPIDÉMIE DANS LA RÉGION

Mercredi 11 Janvier - 15:33

Santé


Grippe
Alors que la Ministre de la Santé évoque un bilan de l'épidémie de grippe qui sera probablement lourd" cette année, au moins 26 décès ont été enregistrés en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans la région, l'Agence Régionale de Santé a enregistré au moins 26 décès depuis le début de l'épidémie. 13 patients d'une même maison de retraite à Lyon sont décédés.

Dans les hôpitaux Michel Delpuech, le préfet de région évoque "une situation tendue mais sous contrôle". Des "efforts considérables" sont faits pour assurer la fluidité dans les services hospitaliers. Selon le préfet des lits ont été dégagés et des opérations ont été reportées.

Selon l'Agence Régionale de Santé 21 hôpitaux de la région sont dits sous tension. Le service des urgences de l'hôpital Fleyriat de Bourg-en-Bresse (Ain) a enregistré 20% de passages supplémentaires par jour. La moitié du service de réanimation (soit 6 lits sur 12) est occupée par des patients atteints de la grippe.

À Firminy (Loire), un service de 22 lits a ouvert en début de semaine pour faire face à l'afflux de patiente. Trois infirmières ont été recrutées pour assurer les soins dans ce service.

À l'échelle nationale, ce sont 142 hôpitaux sur les 850 qui se sont déclarés "établissement de santé en tension", un dispositif qui permet d'ajouter des lits d'hospitalisation, de rappeler du personnel soignant en congé ou de déprogrammer des soins et des opérations non urgentes.

Par ailleurs, le préfet a décidé mercredi la mise en place d'une "cellule de remontée d'observations" car le pic de l'épidémie n'est pas atteint et que les températures vont encore baisser dans les jours qui viennent.

Le pic devrait être atteint la semaine prochaine


Le nombre de personnes qui ont consulté leur médecin pour des symptômes grippaux a continué à augmenter la semaine dernière, atteignant 395 pour 100.000 habitants, contre 326 la semaine précédente, selon le bulletin hebdomadaire de Santé publique France, publié mercredi.

Le nombre de passages aux urgences liés à cette maladie virale a en revanche commencé à diminuer (4.788 contre 5.745), tout comme les hospitalisations (787 contre 1.035).

Mais, de nombreux patients ayant été hospitalisés au cours des dernières semaines (en grande majorité des personnes âgées de plus de 80 ans), et la durée moyenne d'hospitalisation pour grippe étant de 10 à 15 jours, "l'enjeu, c'est de garantir qu'il y a des lits d'hospitalisation disponibles" pour les nouveaux patients, a expliqué la ministre.

La ministre a aussi invité les médecins libéraux à traiter le plus possible les malades "à leur cabinet ou au domicile", pour éviter davantage d'hospitalisations.

Commencée début décembre, l'épidémie de grippe devrait atteindre son pic "la semaine prochaine", avant de refluer, selon l'agence Santé publique France.

En quatre semaines, 784.000 personnes ont consulté un médecin généraliste pour une grippe, selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm.

L'hiver dernier, le virus de la grippe n'avait pas généré d'excès de mortalité, mais il y a deux ans, on avait constaté une surmortalité de 18.000 personnes, en partie attribuable à la grippe.

(avec AFP)

@RadioScoopInfos