FM -

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

SAINT-ÉTIENNE : LA GRÈVE DES ATSEM S’ARRÊTE… POUR MIEUX REPARTIR !

Lundi 20 Mars - 09:51

Actu. locale


Des enfants d'une école maternelle à la cantine, accompagnés d'ATSEM - © DR
Bonne nouvelle pour les parents des écoliers stéphanois, il n'y aura aucune perturbation dans les cantines et les crèches de la ville ce lundi. Une première depuis un mois.

Le mouvement de grève avait été lancé mi-février. La raison : un manque d'effectif et des conditions de travail compliquées dans plusieurs écoles selon le personnel.

Vendredi encore, une quarantaine d'agents municipaux ont manifesté devant la cité du Design. Car si le mouvement s'arrête, le problème n'est pas réglé. Annick Morel, Atsem, est également déléguée syndicale à la CGT de Saint-Étienne.

"Il nous manque 11 postes dans les écoles, assure-t-elle. Ça a un gros impact sur l'encadrement des enfants. Ils (la Ville) essaient le boycott en mettant des vacataires dans les cantines. Ils essaient de casser nos grèves mais on aura d'autres moyens d'actions pour les contrer. Ce sera des surprises".

"Les familles étaient exaspérées"

Dans la ligne de mire de la CGT, le remplacement, dès jeudi dernier, des grévistes par des vacataires pour assurer les temps de cantines. Samy Kéfi-Jérôme, adjoint au maire en charge de l'éducation, s'en défend.

"Nous respectons le droit de grève, assure-t-il. En revanche, sur les 604 membres du personnel, ce sont seulement 8% des agents qui sont grévistes. Les familles étaient exaspérées de ne pas pouvoir aller au travail, de devoir appeler des grands-parents, ou même de ne pas mettre l'enfant à l'école. C'est pour cela que nous avons pris la décision, parfois nous-mêmes, d'accueillir tous les enfants dans toutes les cantines pour que les familles puissent travailler sereinement".

Samy Kéfi-Jérôme a aussi rappelé que la mairie avait déjà engagé 7 Atsem supplémentaires depuis 2014.


@RadioScoopInfos