SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

JEUNESSE, ÉDUCATION : LES PROPOSITIONS DES CANDIDATS À LYON

Vendredi 13 Mars - 05:30

Elections 2020


Des enfants dans une classe - © CC0
Huit candidats sont en lice pour les élections municipales à Lyon. À quelques jours du premier tour qui se déroulera dimanche, on fait le point sur les principales propositions des candidats pour la jeunesse et l'éducation.


Tous les candidats, quelle que soit leur couleur politique, promettent d'augmenter le nombre de places en crèche voire, d'en construire de nouvelles pour faire face à l'accroissement de la population lyonnaise. Autre point commun, la rénovation d'écoles et la végétalisation des cours de récréation.

Du vert aussi dans l'assiette


Dans les cantines la plupart des candidats défendent une alimentation plus locale, plus bio avec moins d'emballages plastiques. Pour Nathalie Perrin-Gilbert (Lyon en Commun), cela ne pourra pas se faire sans la création de deux nouvelles cuisines centrales. Il existe une seule cuisine actuellement rappelle la candidate, "qui sert 24 000 repas médiocres par jour à nos enfants."

Chez les écologistes, Grégory Doucet (EELV) propose deux repas sans viande ni poisson deux fois par semaine et chaque jour, une alternative végétarienne. Le chef de file des écologistes souhaite "simplifier l'accès à la nature" des élèves avec des "journées vertes" et des "classes agriculture".

En prenant exemple sur ce qui se fait en Allemagne, dans les pays scandinaves ou encore au Japon, Étienne Blanc propose d'expérimenter "l'école dehors" pour les établissements volontaires. Une fois par semaine, les enseignants pourraient faire cours en pleine nature.

Denis Broliquier (Les Centristes) met en avant la nécessité d'améliorer les activités périscolaires gratuites et propose notamment de faire intervenir "les talents du territoire" : scientifiques, artistes, auteurs et artisans pour échanger avec les enfants. Georges Képénékian (Respirations) veut créer un centre dédié au numérique pour sensibiliser les enfants aux dangers d'internet et aux fake news.

Et pour les parents ?


Pour mieux accompagner les parents, Yann Cucherat (LREM) veut créer une maison de la parentalité. Cet espace, implanté dans le 3e arrondissement, "aura pour vocation d'être un lieu d'accompagnement, de conseil, un lieu ressources pour les familles lyonnaises", peut-on lire dans son programme. Un lieu qui accueillerait aussi les enfants et les professionnels de la petite enfance pour des formations.

Sandrine Runel (PS) souhaite élargir l'aide à l'intégration scolaire "permettant de faire face aux dépenses de fournitures de restauration et de centres de loisirs" pour les familles qui connaissent des difficultés financières.

La candidate du Rassemblement National Agnès Marion met en avant la nécessité de mieux sécuriser les abords des écoles, tout en misant sur le mélange des générations en installant des crèches et des écoles maternelles dans les locaux de maisons de retraite.

►Elections 2020

Sécurité : les propositions des candidats à la mairie de Lyon

À quelques jours du premier tour des élections...


►Elections 2020

Ecologie : les propositions des candidats à la mairie de Lyon

À Lyon, 8 candidats s'affrontent dans la course...