SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

MUNICIPALES : LES ENJEUX À ROANNE

Jeudi 12 Mars - 05:40

Elections 2020


La ville de Roanne vue du ciel. - © DR
J-3 avant le premier tour des élections municipales. Il ne reste plus beaucoup de temps pour séduire les électeurs. Zoom sur les enjeux à Roanne.


Les candidats n'ont plus que quelques heures pour convaincre puisque la campagne prendra officiellement fin vendredi soir, à minuit. Après cela, interdiction de tracter ou de diffuser des messages. À Roanne, troisième plus grande ville de la Loire, la bataille paraît déséquilibrée entre les quatre candidats.

Yves Nicolin face à une gauche désunie


Le grand favori, c'est le maire sortant Yves Nicolin. Élu en 2001 puis en 2014, battu en 2008, l'ancien député brigue un 3e mandat. Également président de Roannais agglomération, il s'appuie évidemment sur son expérience. L'élu Les Républucains n'hésite pas à mettre son bilan en avant : l'attractivité économique, des grands projets lancés comme l'îlot Foch Sully, des efforts réalisés aussi en matière de sécurité.

Mais surtout, il a en face de lui une opposition désunie, notamment à gauche. Deux listes différentes sont sur la ligne de départ. D'un côté, Brigitte Dumoulin pour les socialistes, Génération.s, et les radicaux de gauche. De l'autre, Xavier Beysson pour le collectif 88%, Europe Ecologie les Verts, La France insoumise et le Parti communiste. Pour rappel, ce collectif avait été lancé en guise de satire pour dénoncer la politique d'Yves Nicolin.

Enfin, quatrième homme de ce scrutin : Andrea Lacovella pour LREM. Un peu moins connu à Roanne, cet ingénieur informatique à la retraite, ancien maire de Sainte-Colombe-du-Gand, vient de recevoir le soutien du MoDem. À noter qu'aucune liste n'a été déposée par le RN à Roanne, ni par Jean-François Vial, qui n'a pas réussi à réunir le nombre de colistiers suffisant pour se présenter.