SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

MUNICIPALES : LES ENJEUX AU PUY-EN-VELAY

Vendredi 13 Mars - 06:00

Elections 2020


Le Puy-en-Velay - © ville du Puy-en-Velay
Le premier tour des élections municipales, c'est dans deux jours. Il ne reste plus qu'une journée aux candidats pour convaincre. Le détails sur les enjeux au Puy-en-Velay.


Encore quelques heures aux candidats pour convaincre et faire pencher la balance. Demain ce sera trop tard puisque la campagne s'arrête ce vendredi soir. Au Puy-en-Velay, trois candidats sont en lice. Aucun d'eux n'a jamais remporté d'élection.

L'ombre de Laurent Wauquiez


Michel Chapuis, le maire sortant est candidat. Petite particularité, ce centriste espère être élu… pour la première fois. En 2014, Laurent Wauquiez l'avait largement emporté, avant de lui laisser sa place deux ans plus tard, pour prendre les commandes de la Région Auvergne Rhône Alpes. Laurent Wauquiez est d'ailleurs présent sur la liste de Michel Chapuis. Un atout de poids puisque Le Puy-en-Velay est un bastion historique de la droite.

Le maire sortant trouvera face à lui deux autres listes, menées par deux membres de l'opposition municipale. Celle du socialiste Laurent Johanny, candidat malheureux en 2014, qui rassemble des personnalités de gauche et des écologistes et espère jouer les troubles fêtes.

L'autre liste est celle de Catherine Granier Chevassus, tête d'une liste sans étiquette mais soutenue par LREM et le MODEM. Une alliance qui était arrivée en 2e position des élections européennes en 2019, juste derrière l'union de la droite et du centre, souvent intouchable dans la capitale de la Haute-Loire.