SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

ATTENTION À CETTE ARNAQUE LIÉE À LA COVID-19

Mardi 27 Octobre - 19:38

COVID-19


Cercueil - © CC0
Une publication virale sur Facebook laisse entendre que signer un document à l'hôpital attribuant le décès d'un proche au coronavirus permettrait de ne pas payer les frais d'enterrement. C'est faux.


Les réseaux sociaux regorgent de "fake news" en cette période de crise sanitaire... Celle-ci en fait partie.

Une publication évoquant l'hôpital de Montpellier, partagée près de 3.000 fois sur Facebook depuis le 21 octobre, laisse entendre que signer un document à l'hôpital attestant que le défunt a succombé à la Covid-19 permettrait de ne pas payer les frais d'enterrement.

Publication sur Facebook © Facebook / Lacoste


"Cette publication est fausse", a indiqué le CHU de Montpellier dans un mail le 23 octobre. "Il s'agit bien entendu d'une fausse information", a confirmé le groupe de services funéraires OGF, dans un mail le 26 octobre.

Impossible d'envisager un faux


Pourquoi ? Parce que le certificat médical de décès est rédigé par un médecin et non par les proches du défunt. Sur ce document, "il est précisé si oui ou non le patient était atteint de la Covid-19", confirme le CHU de Montpellier, qui assure qu'"en aucun cas il ne serait possible d'envisager un faux" et que "le certificat médical fait foi".

"Dans tous les cas de décès, la seule feuille signée par la famille est l'accord de transport de corps", précise encore l'établissement.

"Seul un médecin signe le certificat de décès. La cause du décès est même confidentielle, les opérateurs funéraires ne les connaissent pas" explique pour sa part le groupe OGF.

Prise en charge des corps à l'hôpital


Ce qui existe comme spécificité liée à la pandémie en matière de frais liés au décès (mais pas aux frais d'enterrement), c'est "la conservation du corps à la chambre funéraire du CHU", dit ce dernier.

En effet, "avec la crise sanitaire, les entreprises funéraires mettent plus de temps pour venir récupérer les défunts, de ce fait, le CHU offre la gratuité de prise en charge sur 5 jours au lieu de 3 jours en période normale", détaille l'hôpital.