SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES : DES MÉDECINS BIENTÔT EN TOURNÉE AVEC LEURS CAMIONNETTES !

Lundi 1 Octobre - 06:00

Actu. locale


Un cabinet médical mobile - © Hugo Harnois / Radio Scoop
Une solution pour lutter contre les déserts médicaux ? À partir du premier trimestre 2019, ces camions médicaux vont sillonner 4 départements de la région, dans lesquels on manque de médecins.


Ces camionnettes baptisées "DOK'ICI" vont dépendre de quatre centres de santé qui vont ouvrir près de Givors (Rhône), à Bourg-en-Bresse (Ain), au Puy-en-Velay (Haute-Loire)et à Annonay (Ardèche).

Grâce à ces camions, un médecin accompagné de deux assistants et de deux infirmiers va se déplacer, chaque semaine, dans des petites communes qui n'arrivent plus à recruter des personnels de santé. En fonction des besoins des villages, le temps de permanence hebdomadaire est évalué entre 5h et 15h.

Un équipement de base d'un cabinet médical dans le camion


"Le patient prend son rendez-vous sur un numéro de téléphone central et assiste à une consultation le jour de la semaine où le camion est de passage dans son village", précise Véronique Trillet-Lenoir, vice-présidente de l'association ACESO (Association gestionnaire de solutions médicales fixes et mobiles) en charge du projet.

À l'intérieur du camion, il y a l'équivalent de l'équipement de base d'un cabinet médical pour faire un examen, prendre le pouls ou la tension. On peut également faire un électrocardiogramme pour mesurer les battements cardiaques.

Le cabinet médical à l'intérieur du camion © Hugo Harnois / Radio Scoop


Un centre de santé coûtera environ 900 000 euros


Chaque centre devrait coûter environ 900 000€, tandis que la Région Auvergne-Rhône-Alpes (200 000€) et l'Agence régionale de la santé (100 000€) vont en partie financer ces établissements.

L'objectif est d'avoir 4000 patients dans chaque centre à l'année. "Il faut ce contact humain et ne pas accepter que se creuse une inégalité entre les Français dans le domaine de la santé", analyse le président de l'association et député du Rhône Jean-Louis Touraine.



Enfin, les camions vont être pris en charge par l'entrepreneur Alain Sitbon, créateur de la marque DOK'ICI.