SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES : QUI DOIT FINANCER LA RÉNOVATION DES PONTS ?

Lundi 8 Juillet - 05:00

Actu. locale


Illustration - © Mairie de Balan- Site internet d'Ain Tourisme
Dans un récent rapport du Sénat, 25 000 ponts seraient en mauvais état en France. C'est le cas d'un pont, situé sur la route du pont de Jons, à Balan (Ain).


L'estimation du coût total de la rénovation s'élève à 150 000 euros. Une somme beaucoup trop importante pour la commune de Balan dans l'Ain.

Elle se demande encore comment elle va faire pour financer les travaux de cet ouvrage situé sur la route du pont de Jons, une route communale (dont elle a la charge donc). Le pont qui date des 1970 se dégrade.

Des travaux à faire dans les 5 ans

Dans un récent rapport du Sénat, 25 000 ponts seraient en mauvais état en France. Plusieurs élus locaux consultés par les sénateurs, dont le maire de Balan, ont mis en avant la difficulté d'entretenir les édifices qui supportent un trafic important.

À Balan, il n'y a pas d'urgence. Mais selon une expertise commandée par la commune, il faudrait notamment changer d'ici cinq ans les gros tubes métalliques qui composent le pont et tout refaire à neuf.

"Un budget de la commune déjà très serré"

"Ma question est : est-ce le rôle d'une commune d'entretenir des réalisations pareilles alors que la circulation vient des territoires voisins ?", s'interroge Gérard Bouvier, le maire de Balan qui ne compte pas assumer seul la facture.

Selon l'élu, 2000 à 3000 véhicules par jour circulent sur la route où se situe le pont, principalement "des gens qui habitent dans l'Est Lyonnais et empruntent cette route pour éviter les bouchons à l'entrée de Lyon", précise-il.

"On a déjà un budget très serré. Le jour où il va falloir dépenser 150 000 euros dans ce pont, on ne pourra rien faire d'autre sur la commune pendant au moins 2 ans", déplore le maire. "Est-ce que le Département, les communautés de communes ou d'autres échelons peuvent nous aider ?", conclut l'élu.

Interrogé par Radio Scoop, le Département de l'Ain se dit à prêt à discuter avec la commune pour lui proposer un appui technique. Un appui financier n'est pas pour l'instant envisagé.