SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CONDAMNÉ, MARC PETIT SOUHAITE "SE BATTRE" ET "RÉVÉLER LES DESSOUS DE CETTE AFFAIRE"

Jeudi 14 Janvier - 17:45

Justice


Marc Petit, le maire de Firminy - © DR
Mercredi, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi de l'ancien maire de Firminy dans la Loire. Il avait été condamné en appel à six mois de prison avec sursis pour agression sexuelle, en novembre 2019.


Marc Petit est donc reconnu coupable d'agression sexuelle. La Cour de cassation ayant rejeté son pourvoi mercredi 13 janvier, ce qui entérine la décision d'appel : six mois de prison avec sursis.

"Comment la justice peut-elle sanctionner un innocent ?" s'interroge l'ancien maire de Firminy, ce jeudi, dans un communiqué envoyé à notre rédaction. "Face à un désert de preuves à mon encontre, j'ai obtenu deux courriers qui m'innocentent totalement (...) des personnes ont étrangement été au courant des mois avant tout le monde d'un dépôt de plainte à mon encontre. Mes adversaires politiques ont réussi, grâce à cette affaire, à me battre lors des municipales. C'était leur objectif", avance Marc Petit.

"Je continue à me battre, mon objectif est de révéler maintenant les dessous de cette affaire abjecte" conclut l'ancien maire appelou.