SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

COVID-19 : UN DÉCONFINEMENT EN TROIS ÉTAPES ?

Dimanche 22 Novembre - 15:47

France


Emmanuel Macron lors de son allocution le mercredi 28 octobre 2020. - © Capture d'écran
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal a précisé, avant l'intervention du chef de l'Etat mardi, les modalités d'un déconfinement par étapes. Pas de déconfinement en vue à partir du 1er décembre donc, mais des « assouplissements »


Avant l'allocution mardi prochain d'Emmanuel Macron, Gabriel Attal s'est exprimé ce matin dans les colonnes du Journal du Dimanche. Le porte-parole du gouvernement a ainsi détaillé les modalités d'un déconfinement progressif : "Les assouplissements du confinement se feront en trois temps"

L'ouverture des commerces comme première échéance


Cela ne devrait sans doute pas changer : le 1er décembre marquera la réouverture des commerces en échange d'un nouveau protocole. “Le président est conscient des efforts consentis et attaché à la valeur travail”, mais “certains établissements, comme les bars et restaurants, continueront à connaître des restrictions” a précisé Gabriel Attal.

L'attestation dérogatoire de déplacement sera, elle, toujours en vigueur après cette première date.

Une deuxième étape sous le signe de Noël


Le porte-parole du Gouvernement a également indiqué que les vacances de fin d'année marqueront la deuxième échéance. La France devrait pouvoir se déplacer librement sans que les fêtes soient annulées à condition évidemment que les chiffres de la Covid19 continuent de diminuer.

Horizon 2021 pour la dernière étape


Le mois de janvier devrait être le point de départ de la troisième échéance du déconfinement, précise Gabriel Attal. Aucune annonce concrète pour le moment, mais les bars et restaurants pourraient envisager une réouverture.

Gabriel Attal précise que ces points d'étape peuvent à tout moment être modifiés en fonction de la situation sanitaire. Elles se feront aussi au “regard des risques liés à certaines activités”.

De son côté, Emmanuel Macron promet d'apporter “cohérence” et “clarté” dans son discours de mardi. ”Rien n'est pire que l'incertitude et l'impression d'une morosité sans fin”, a-t-il déclaré ce matin, également au Journal du Dimanche.