SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

DEUX POLICIERS BLESSÉS DANS DES VIOLENCES URBAINES À BOURGOIN-JALLIEU EN ISÈRE

Vendredi 23 Avril - 11:38

Actu. locale


Le quartier Champaret à Bourgoin-Jallieu - © Capture d'écran Google Street View
La soirée de jeudi à Bourgoin-Jallieu en Isère a été émaillée de jets de projectiles, de tirs de mortiers d'artifices et de feux de poubelles. Deux policiers ont été blessés.


Les tensions ont commencé en fin d'après-midi dans le quartier Champaret. Des policiers intervenaient pour mettre fin à un rodéo sauvage à moto. Après une interpellation et la saisie d'une moto-cross, "plusieurs jeunes" ont lancé des projectiles en direction des forces de l'ordre. Un fonctionnaire de la police nationale a été blessé au poignet, et un policier municipal à la tête, avec un pavé.

Ce dernier a été emmené aux urgences de l'hôpital de la commune où il s'est fait poser trois points de suture. Il bénéficie d'un suivi neurologique et de 5 jours d'ITT.

L'auteur des faits a été identifié, selon la police.

Les incidents continuent en soirée


Plus tard en soirée, les pompiers ont du intervenir pour des feux de poubelles dans le quartier, sous la protection des forces de l'ordre. À nouveau, les policiers ont essuyé à deux reprises des tirs de mortiers d'artifices, certains lancés par un groupe d'une quinzaine de personnes regroupées au niveau d'un centre social.

Les policiers ont procédé à deux nouvelles interpellations pour incendies de poubelles, et une autre pour non respect du couvre-feu.

Le scénario se répète dans un autre quartier


Peu avant minuit, le scénario s'est ensuite répété dans le quartier Champ-Fleuri, où une dizaine d'individus "vêtus de noir" ont mis le feu aux poubelles et où les fonctionnaires de police ont été également la cible de mortiers. Ces derniers ont répliqué avec des tirs de LBD et des grenades lacrymogènes, ramenant rapidement le calme sur les lieux, précise l'AFP.