SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

DEUX SITES DE CONFINEMENT OUVRENT DANS LE RHÔNE POUR METTRE À L'ABRI LES SDF

Jeudi 26 Mars - 12:17

COVID-19


La Croix-Rouge - Illustration - © Léa Duperrin / Radio Scoop
Ce jeudi midi, les services de la préfecture du Rhône ont annoncé plusieurs mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus. Des actions spécifiques à destination des personnes démunies, particulièrement les sans-abris, ont été mises en place.


Dès les premières mesures de confinement annoncées par Emmanuel Macron, plusieurs associations de solidarité avaient témoigné leur inquiétude. Comment confiner des personnes qui n'ont pas de logement et qui vivent dans la rue ? Pour faire face à cette situation, la préfecture du Rhône annonce l'ouverture de deux sites de confinement.


L'un à Belleville, l'autre à Saint-Genis-Laval


L'objectif est de permettre à des personnes suspectées d'être contaminées par le coronavirus et n'ayant pas la possibilité de se confiner, d'être mise à l'abri. Les deux sites de confinement, gérés par la Croix-rouge avec l'appui des centres hospitaliers de Villefranche-sur-Saône et de Lyon-sud, ouvriront dans les prochains jours. L'un des deux centres sera situé à Belleville avec une capacité de 44 places. L'autre centre ouvrir ses portes à Saint-Genis-Laval avec une capacité de 50 places.

"L'orientation dans ces centres se fera sur avis médical. L'Agence Régionale de Santé mettra en place les mesures permettant une mobilisation adéquate des médecins, du personnel médical et de la réserve sanitaire pour assurer ces orientations et les éventuelles mesures de dépistage", précisent les services de la préfecture du Rhône.

Pour assurer l'accompagnement des personnes sans-abris en cette période de confinement, les maraudes restent autorisées. Des produits d'hygiène seront par ailleurs distribués dans les campements et les bidonvilles du département. Dans le cadre du plan hivernal, des mesures supplémentaires ont été prises, à cause du coronavirus. Au total, 255 personnes sont notamment prises en charge dans des hôtels.

►COVID-19

Hôpital Édouard Herriot : les syndicats tirent la sonnette d'alarme

Masques, gants, sur-blouses, tests : la CGT, FO...