SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LA FLAMME OLYMPIQUE PASSERA-T-ELLE DANS L'AIN EN 2024?

Mardi 17 Mai - 05:22

Actu. locale


La flamme olympique - © Pixabay
Jean Deguerry, le président du Conseil départemental de l'Ain s'est exprimé sur le sujet ce lundi 16 mai en session. Pour l'heure, la question n'est pas encore tranchée


En vue des JO de 2024 à Paris, la flamme olympique va faire une tournée en France, un parcours de 10 000 kilomètres dans près de 700 villes de France. Les départements qui sont intéressés pour accueillir ce relai de la flamme olympique doivent se manifester.

Avec un ticket d'entrée à 150 000 euros (ou 180 000 euros TTC), certaines collectivités ont déjà dit non. D'autres attendent encore, c'est le cas du département de l'Ain.

"Pas à n'importe quel prix !"


À ce jour, Jean Deguerry, le président du département de l'Ain attend d'en savoir davantage sur les raisons de ce coût. Il a indiqué hier qu'une réunion avec le comité d'organisation des Jeux Olympiques & Paralympiques de Paris 2024 doit avoir lieu cette semaine.

"Il y a peu de chance que nous financions le passage de la flamme olympique si je n'ai pas plus de précisions sur le montant de la dépense de la part du comité", a-t-il déclaré, ajoutant que "ce n'est pas parce que nous n'irons ou nous n'irons pas sur ce passage de flamme que nous ne ferons rien".

"Accueillir les JO en France, c'est assez magique, et je pense que c'est quelque chose qui met aussi en valeur notre département, mais pas à n'importe quel prix et n'importe comment", a indiqué Jean Deguerry.

Le département de Saône-et-Loire a déjà fait son choix. André Accary s'est déjà prononcé en février dernier, et ce sera non !

"Tant que je n'aurais pas le retour des questions que j'ai posée, je ne confirmerai pas ce passage de flamme", a conclu le président de l'Ain.