SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LA RAFFINERIE DE FEYZIN ENCORE BLOQUÉE CE VENDREDI

Vendredi 8 Novembre - 08:04

Actu. locale


La raffinerie Total à Feyzin (Rhône). - © Google Street View
Le mouvement de grève entre dans son 32e jour d'action.


Nouveau coup de force des grévistes de la raffinerie de Feyzin.

A l'appel de la CGT, une soixantaine de personnes bloquent le site ce vendredi matin.

Blocage du carburant à la raffinerie de Feyzin © Pedro Afonso


Actualisé à 12h

Contacté par Radio Scoop, le délégué syndicat Pedro Afonso a affirmé que la réunion "n'avait rien donné", et que "la direction n'avait aucune posture volontaire pour dialoguer." Selon lui, "il faudrait qu'on arrête la grève pour que la direction veuille négocier."

En ce qui concerne la pénurie d'essence, Pedro Afonso assure que l'"on ne produit plus, donc les stocks sont au plus bas. Ça va continuer, il y a déjà de grosses perturbations dans les stations services. Ce n'est pas ce qu'on souhaite, on n'est pas là pour embêter les automobilistes, mais c'est l'une des conséquences de la grève."

Blocage du carburant à la raffinerie de Feyzin © Pedro Afonso


Il ajoute qu'au "la direction fait rentrer chez eux les intérimaires, force les gens à poser des congés payés, réduit les contrats des entreprises extérieures. Elle n'utilise que des processus illégaux pour casser la grève, c'est attaquable et condamnable. En 22 ans dans cette boîte, je n'ai jamais vu une attitude de la sorte de la part de la direction."

Réunion de crise à 10 h

Aucun camion, et donc aucune goutte de carburant, n'ont quitté la plateforme depuis 4h du matin.

Des préposés au chargement des camions se sont également spontanément mis en grève.

Une délégation doit être reçue par la Direction à 10h.

La CGT, qui dénonce la suppression de 7 postes, menace d'intensifier ses actions tout au long de ce week-end prolongé.

Avec, à la clé selon elle, un risque de pénurie de carburant dans l'agglomération lyonnaise.