SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LES PSYCHOLOGUES DE L'AIN SE MOBILISENT POUR LES SOIGNANTS

Mardi 31 Mars - 06:00

COVID-19


Le centre hospitalier de Lyon. - © Léa Duperrin / Radio Scoop
En pleine crise du Covid-19, les psychologues aindinois ont décidé de s'investir pour les professionnels qui sont en première ligne : les soignants, les personnels des EHPAD et les pharmaciens.


Depuis la semaine dernière, la toute jeune association des psychologues de l'Ain propose un soutien téléphonique gratuit 7 jours sur 7 (de 7 heures à 23 heures) à destination des professionnels qui luttent contre l'épidémie du coronavirus.

Des permanences 7 jours sur 7


Une fois que l'idée a germé, tout s'est décanté très rapidement. En l'espace d'une journée, trente-cinq psychologues de l'Ain se sont portés volontaires pour participer à ce dispositif. Ils assurent donc, tour à tour, des permanences téléphoniques. Sur la journée de dimanche par exemple, ce sont 59 heures qui ont été dégagées par ces psychologues pour écouter les soignants, les personnels des EHPAD et les pharmaciens.

"Nous avons conscience que ces professionnels sont en première ligne par rapport à la souffrance humaine. La confrontation à l'imminence de la mort peut créer du stress post-traumatique, des études le prouvent", souligne Rachel Bernard, psychologue à Bourg-en-Bresse et présidente de l'association aindinoise.

Un équilibre à trouver entre vie pro et perso


"L'autre difficulté pour ces soignants, c'est le conflit de loyauté. Ils sont tiraillés entre leur métier, l'envie d'aider l'autre mais aussi la peur de contaminer leur famille en rentrant chez eux. Et très souvent, ils ne savent pas comment trouver un juste équilibre entre ces deux aspects de leur vie et ça génère chez eux une souffrance en plus", ajoute Rachel Bernard.

La psychologue souligen également l'extrême difficulté de la tâche de ces soignants, "il y a vraiment un besoin de personnel, les soignants sont trop peu nombreux, ils travaillent beaucoup et ça engendre de l'épuisement, un manque de sommeil, du stress. Il faut prendre en compte tous ces aspects là pour qu'ils continuent d'effectuer au mieux leurs missions".

Le planning des consultations est disponible sur la page facebook de l'association des psychologues de l'Ain.