SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LOIRE : À ROCHE-LA-MOLIÈRE, LES « BONS CARBURANTS » FONCTIONNENT PLEIN GAZ

Vendredi 22 Mars - 09:00

Actu. locale


Pompes à essence - © Pixabay /
L'"aide au carburant", décrétée par Éric Berlivet, le maire de la commune, avait fait le buzz en novembre dernier. Quatre mois plus tard, elle est plébiscitée.


Avant même la crise des Gilets Jaunes, face à la flambée des prix du gasoil et de l'essence, Éric Berlivet avait décidé de mettre en place une "aide au carburant". Elle prenait la forme d'un bon mensuel de 50 euros que les Rouchons pouvaient toucher pendant 6 mois, à condition de répondre à certains critères (travailler hors de la commune, habiter Roche-la-Molière depuis plus de 3 mois, toucher moins de 1300 euros mensuel).

Eric Berlivet avait fait valider cette idée inédite pour « motiver en quelques sortes les personnes qui se lèvent le matin pour aller travailler ». Lancé le 1er janvier dernier, « le bon carburant » est plébiscité. "On a reçu une centaine de demandes sur la commune, certains continuent de se manifester et pour l'instant on compte une trentaine de bénéficiaires", explique le maire de Roche-la-Molière.

Le public touché est surtout jeune. "Les bons que nous octroyons sont très souvent destinés à des personnes qui viennent de trouver un premier emploi, qui travaillent assez loin, dans des communes mal desservies par les transports en commun", précise le maire de la Roche-la-Molière. "On est vraiment sur cette cible assez jeune, qui débute dans la vie et qui finalement est exclue de toutes les autres aides".

La mesure est valable jusqu'à la fin de l'année 2019.