SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LOIRE : GARE AUX INTOXICATIONS AU MONOXYDE DE CARBONE

Lundi 11 Février - 06:00

Actu. locale


Les pompiers se sont rendus sur place. - © Hugo Frances
En fin de semaine dernière, les pompiers de la Loire sont intervenus à deux reprises suite à des intoxications au monoxyde de carbone à Andrézieux et à Saint-Étienne.


Jeudi 7 février en fin d'après-midi, une dizaine de personnes, dont 6 enfants ont été intoxiquées au monoxyde de carbone à Andrézieux. La faute à un chauffage défectueux. Dans la nuit qui a suivi, c'est un couple de trentenaires qui a aussi été évacué au CHU de Saint-Etienne pour la même cause.

Dangereux car incolore et inodore

Le problème du monoxyde de carbone, c'est qu'il est difficilement détectable. "Il est est incolore et inodore", explique le lieutenant colonel Patrick Lebouchard du SDIS 42. Pourtant, il existe des gestes simples pour éviter toutes intoxications. "On a des signes qui ne trompent pas. En fait, ce gaz remplace l'oxygène dans le sang et il provoque des maux de têtes, des nausées, des vomissements".

Si vous percevez ces signes, il y a une conduite à tenir. "Il faut aérer immédiatement les locaux, stopper rapidement les appareils à combustion puis évacuer en attendant l'arrivée des pompiers ou d'un spécialiste du chauffage", souligne le lieutenant colonel Patrick Lebouchard.

Le plus simple reste tout de même de prévenir cette intoxication. "C'est du bon sens. Avant l'hiver, il faut faire vérifier ces installations par un professionnel. Et puis, il faut aérer son logement tous les jours, pendant plusieurs minutes, même quand il fait froid. Enfin une règle toute simple, il ne faut jamais obstruer les sorties d'air. Malheureusement, quand nous intervenons, trop souvent, elles sont calfeutrées".

Chaque année, 1000 personnes sont intoxiquées au monoxyde de carbone en France… dont une centaine qui en décède.