SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LOIRE : UNE ENQUÊTE OUVERTE APRÈS LA PLAINTE D'ANCIENS SALARIÉS D'UN LABO

Vendredi 8 Novembre - 07:01

Actu. locale


Le tribunal de Roanne. - © Google Street View
Ces employés de Riorges auraient été exposés à des émanations de chloroforme très supérieures à la norme.


L'instruction a été ouverte par le parquet de Roanne pour mise en danger des salariés de ce laboratoire de Riorges.

7 anciens salariés d'AC Environnement, un spécialiste du diagnostic immobilier, avaient porté plainte. Ils accusent leurs dirigeants de les avoir exposé pendant des années à des concentrations de chloroforme jusqu'à 25 fois supérieures au maximum autorisé !

Symptômes inquiétants

Les plaignants reprochent à la direction de leur avoir caché la vérité. Quand ils se plaignaient d'odeurs anormales, mais aussi de
migraines, de nausées, de fortes fatigues et des douleurs inexpliquées
, on leur répondait que "tout était sous contrôle".

Certains soupçonnent même cet environnement d'avoir été à l'origine de fausse couche et d'hépatite, sans que cela soit encore prouvé scientifiquement.

De son côté, la Direction a reconnu des dysfonctionnements très importants. D'après elle, une centaine de personnes aurait pu être touchée au total par ces émanations.

Mais elle renvoie la faute à l'ancienne directrice des labos du groupe, responsable selon elle d'avoir volontairement caché cette information à la direction générale.

Cette affaire dépasse les frontières de la Loire : plusieurs salariés et anciens salariés d'un laboratoire du Val de Marne, appartenant au même groupe, ont eux aussi déposé plainte contre X en octobre pour les mêmes motifs.