SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : BRUNO BERNARD VEUT PLUS DE POLICE DANS LES TRANSPORTS

Mardi 27 Octobre - 21:30

Actu. locale


Bruno Bernard, Europe Écologie Les Verts. - © Maintenant Lyon
Ce mardi 27 octobre, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a reçu les parlementaires lyonnais, le maire de Lyon Grégory Doucet et le président de la métropole Bruno Bernard.


Une rencontre pour aborder la question de la sécurité sur le territoire. Le président de la métropole de Lyon en a profité pour parler de la dégradation de la situation des transports en commun, comme à Villeurbanne, Rillieux-la-Pape et Vaulx-en-Velin où des bus ont été pris pour cible.

"J'ai fait valoir auprès du Ministre de l'Intérieur qu'il était impératif de stopper la baisse continue des effectifs de police dans les transports en commun et de déployer rapidement des effectifs supplémentaires" a déclaré Bruno Bernard, également président du Syndicat Mixte des transports pour le Rhône et l'agglomération lyonnaise, dans un communiqué.

Grégory Doucet, le maire de Lyon, avait également demandé au mois de septembre un renforcement des effectifs de police nationale. "J'ai demandé 200 policiers supplémentaires sur la Ville", avait-il déclaré à l'époque.

Des radars sonores


Bruno Bernard a également demandé un dispositif de verbalisation automatique par lecture de plaque pour verbaliser les véhicules polluants dans la zone à faible émission de la métropole.

Il a souhaité que le territoire puisse expérimenter des radars sonores : "la tranquillité des habitantes et habitants sur notre territoire est primordiale. Elle passe par la baisse des nuisances sonores devenues trop importantes dans certains quartiers. Une telle expérimentation permettrait de mesurer le degré de nuisances pour pouvoir agir plus rapidement sur celles-ci", a précisé Bruno Bernard.