SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : DES FUMIGÈNES À LA GUILLOTIÈRE, LES ÉLUS SUR PLACE POUR PARLER SÉCURITÉ

Mercredi 13 Janvier - 14:33

Actu. locale


Les riverains évoquent des feux d'artifice tirés dans la soirée. - © © capture d'écran - "La Guillotière en Colère"
L'association "Guillotière en colère", qui relaie régulièrement des faits d'incivilités dans ce quartier du 7e arrondissement, a de nouveau posté une vidéo sur laquelle on aperçoit des fumigènes près des immeubles.


"La Guillotière est une nouvelle fois le théâtre du grand n'importe quoi !", déplore l'association de riverains dans un post publié ce mardi soir sur Twitter.

On distingue une fumée s'échappant des fumigènes, près de l'arrêt de tramway de la place Gabriel Péri.



Une concertation prévue le 26 janvier sur la sécurité dans le 7e


Ce mercredi matin, le maire de Lyon Grégory Doucet et le préfet du Rhône Pascal Mailhos se sont rendus au nouveau poste de police municipale, près de la caserne des pompiers.

Après plusieurs mois de travaux, les quinze policiers ont pu prendre possession de leurs nouveaux locaux début décembre. Ils profitent notamment d'un espace plus grand que dans leur précédent commissariat Grande rue de la Guillotière. Ils ont aussi une armurerie sur place pour pouvoir s'armer avant de partir en intervention, et la possibilité de garer leur véhicule à l'intérieur.



Grégory Doucet a rappelé qu'une concertation allait être lancée le 26 janvier sur les questions de sécurité dans le quartier. "Le travail est engagé. Nous allons tous nous mettre autour de la table", a promis l'élu, évoquant notamment la nécessité de revoir l'urbanisme de la place Gabriel Péri sans en dire plus.

Associations, habitants et commerçants seront inclus dans ce processus de réflexion.

Le préfet a tenu a saluer le travail déjà réalisé, avec les élus locaux mais aussi en lien avec le procureur de la République. "Depuis le mois de juillet, nous nous réunissons tous les deux mois pour agir collectivement sur chaque secteur", a indiqué Pascal Mailhos qui a rappelé qu'une nouvelle convention police municipale / police nationale allait être "revue et adaptée" prochainement.