SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : QUAND LA RÉALITÉ VIRTUELLE S'INVITE À L'HÔPITAL

Lundi 21 Octobre - 05:00

Santé


Les patients en séance de rééducation. - © Radio Scoop / Léa Duperrin
Le Centre hospitalier des Massues s'offre une seconde jeunesse. Rénovation de services, nouvelles technologies : ici, les patients bénéficient d'une rééducation de plus en plus efficace.


On n'arrête pas le progrès. Dans quelques mois, une salle du Centre des Massues sera entièrement dédiée à la réalité virtuelle. Le projet "Div' In Gait" a été mis au point par des ingénieurs français et américains. Équipés d'un masque spécial, les patients pourront s'imaginer en train de courir, le tout grâce à un tapis roulant qui simulera les pentes et les descentes en pleine forêt.

Technologies de pointe

"C'est très motivant pour les patients qui pourront profiter de cette expérience en toute sécurité", se réjouit le directeur du Centre des Massues Philippe Orliac. Les images en 3D de très haute qualité font de cet outil l'un des meilleurs en France.

Partout dans l'hôpital, la rééducation est pensée pour être la plus agréable possible. "Un enfant qui a eu un cancer du genou et qui veut refaire du vélo au parc avec ses copains peut le réapprendre ici", explique Fabienne Roumenoff, pédiatre au centre des Massues.


Oublier la douleur

Séances de kinés, exercices dans la piscine de l'hôpital : il y a les prises en charge classiques de la rééducation, et d'autres dispositifs encore plus modernes. Les "Mini-docs" proposent aux enfants hospitalisés des animations sur une tablette, là aussi grâce à la réalité virtuelle. Un moyen ludique pour passer le temps, et oublier un peu la douleur.

Le nouveau Centre hospitalier des Massues a été officiellement inauguré vendredi 18 octobre, marquant la fin du regroupement de trois établissements sanitaires lyonnais.