SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : UNE PIZZERIA DE LA PRESQU'ÎLE SUR LE POINT DE DISPARAÎTRE

Lundi 3 Juin - 06:00

Actu. locale


La pizzeria Carlino - © Hugo Harnois / Radio Scoop
La pizzeria Carlino, située en presqu'île lyonnaise, pourrait fermer ses portes. Ses gérants sont sous la menace d'une expulsion qui pourrait être mise à exécution ce lundi.


C'est peut-être la fin d'une institution à Lyon. Ayant ouvert ses portes en 1965, cette pizzeria que de nombreux Lyonnais connaissent très bien pourrait fermer.

Gérants de l'établissement, Charlie et Nathalie Carlino sont en procédure judiciaire pour défaut de paiement de loyers.

Selon eux, ils n'ont pas été mis au courant de la vente de l'immeuble située rue de l'Arbre sec en septembre 2016. Celui-ci a été vendu à un fonds de pension des Émirats arabes unis, Abu Dhabi Investment Authority (ADIA).

"Lyon va perdre son âme"

C'est ce qui inquiète Charlie : "Ils sont en train d'acheter toute la rue et ont fait partir pas mal de commerces, ce sont des businessman qui ne veulent plus de petits restaurants parce qu'ils veulent faire des gros profits. Moi je trouve ça injuste parce que si on fait partir tous les petits commerçants, qu'est-ce-qu'il y aura dans cette rue ? Lyon va perdre son âme".

Les loyers ont augmenté puisque les gérants payaient 634 euros par mois jusqu'en 2012. Le loyer est ensuite passé à plus de 2300 euros en 2016, et il est aujourd'hui de 3055 euros par mois.



"Je crois en cette justice et normalement il n'y a pas de raisons qu'on n'ait pas les murs, ça fera plaisir à mon père qui a toujours voulu acheter ses murs, parce que c'est sentimental. J'aimerais qu'on soit entendu et qu'ils nous laissent travailler, qu'on ne soit pas expulsés", espère le gérant de Carlino.

Le fonds de pension des Émirats Arabes Unis se serait porté acquéreur en 2016 de 8 commerces dans le quartier.