SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

NORVÈGE : IL TUE CINQ PERSONNES AVEC UN ARC, LA PISTE TERRORISTE SE PRÉCISE

Jeudi 14 Octobre - 06:59

Monde


La police norvégienne - © Pixabay
La police norvégienne a arrêté un Danois de 37 ans, soupçonné d'être l'auteur d'une attaque à l'arc et aux flèches qui a fait cinq morts et deux blessés mercredi à Konsberg, dans le sud-est du pays, les enquêteurs n'excluant pas à ce stade une motivation terroriste.


Le suspect, interpellé peu de temps après les faits, est un citoyen danois de 37 ans résidant à Kongsberg, a annoncé la police norvégienne dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi.

"Nous avons décidé de confirmer cette information car beaucoup de rumeurs circulent sur les réseaux sociaux autour de l'auteur de l'attaque, certaines [mettant en cause] des personnes n'ayant aucun lien avec les actes graves commis", a-t-elle ajouté.

Plus tôt dans la soirée, le responsable de la police locale, Øyvind Aas, avait fait état lors d'un point de presse de cinq personnes mortes et deux blessées.

"Selon les informations dont nous disposons maintenant, il n'y a qu'une personne impliquée dans ces actes", a ajouté le policier. Aucun autre suspect n'est donc recherché.

Un acte terroriste ?


L'attaque ressemble à ce stade à un "acte terroriste", ont estimé les services de sécurité norvégiens (PST) ce jeudi, contribuant ainsi à conforter la piste du terrorisme islamiste.

Un peu plus tôt, la police avait déjà indiqué que l'auteur présumé de l'attaque qui a endeuillé la ville de Kongsberg (sud-est) mercredi était un homme de 37 ans converti à l'islam et suspecté par le passé de radicalisation, sans pour autant conclure catégoriquement sur les motifs qui l'ont animé.

"Les événements à Kongsberg ont les apparences d'un acte terroriste à ce stade, mais l'enquête (...) tirera davantage au clair ce qui les a motivés", a ensuite précisé le PST dans un communiqué à la mi-journée.