SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

PASS SANITAIRE : LE CRI D'ALERTE DES SALLES DE MUSIQUES ACTUELLES

Mardi 27 Juillet - 06:00

Actu. locale


La Tannerie de Bourg-en-Bresse - © DC
Le syndicat et la fédération des lieux de musiques actuelles annoncent leur inquiétude face à l'étendue du pass sanitaire.


Dans un communiqué, le syndicat et la fédération des lieux de musiques actuelles s'inquiètent du déploiement du pass sanitaire. Selon eux, “le gouvernement ne doit pas transférer sa responsabilité aux employeurs des musiques actuelles”. Ces deux organismes fédèrent des centaines de structures dans toute la France.

Ils dénoncent notamment un manque de concertation. "Ce qu'on demande, nous, c'est qu'on revoit cette logique d'imposer à la fois aux organisateurs d'événements de contrôler tout le public et d'être ceux qui vont décider de refuser des personnes aux entrées et pour les employeurs d'être ceux qui vont sanctionner les salariés qui ne voudraient pas être vaccinés ou faire des tests", explique Gilles Garrigos, directeur de la Tannerie, à Bourg-en-Bresse (Ain).



Autre facteur d'inquiétude : la fréquentation du public. "On voit déjà que les cinémas ont une fréquentation en baisse énorme depuis qu'il y a eu la mise en place du pass sanitaire", déclare Gilles Garrigos.

"Il y a plein de festival qui sont en train d'annuler les uns derrière les autres parce que la mise en oeuvre de toutes les mesures devient vraiment trop compliqué. On est super inquiets la-dessus", confie le directeur de la Tannerie.

Le syndicat des musiques actuelles et la fédération des lieux de musiques actuelles auraient également souhaité un laps de temps supplémentaire pour s'organiser. Ils demandent également que les effets causés par le déploiement du pass sanitaire soient intégralement pris en charge financièrement.