SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

SÉCURITÉ : LE MAIRE DE CLERMONT-FERRAND RÉFLÉCHIT À ARMER LA POLICE MUNICIPALE

Mercredi 16 Septembre - 13:00

Actu. locale


Le maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi. - © Radio SCOOP
Réélu pour un 2e mandat, Olivier Bianchi a toujours refusé cette éventualité mais sa position semble s'infléchir depuis quelques semaines.


"Je ne m'interdis pas de me poser des questions". Sur le sujet de l'armement de la police municipale clermontoise, la position d'Olivier Bianchi semble, si ce n'est s'infléchir complètement, au moins évoluer.

Une brigade jusqu'à une heure du matin et 10 policiers en plus d'ici 2026


Interrogé par Radio SCOOP ce mercredi matin, le maire de Clermont-Ferrand reconnait que "les agents font face à des interventions toujours plus violentes", l'éventualité d'armer une partie de la police municipale est donc envisagée. L'idée pour Olivier Bianchi est de créer une brigade qui officierait "jusqu'à la fermeture des bars par exemple, jusqu'à une heure du matin mais beaucoup de travail technique reste à faire".

Or, les policiers souhaitent pouvoir être armés pour accomplir cette mission, une ligne rouge pour Olivier Bianchi. "Jusque là, la conviction de la mairie et ma conviction personnelle, c'était de ne pas aller dans ce sens, ce n'est pas forcément une arme qui va régler les problèmes, explique le maire. Pour autant, comme tout le monde, je constate que ce n'est pas seulement le sentiment d'insécurité qui monte".

La réflexion est donc engagée à la mairie. Le nombre de policiers municipaux devrait augmenter de 20 % d'ici la fin du mandat, passant rapidement de 49 à 59. Un séminaire devrait se tenir sur le sujet à la mairie et, concernant l'armement, une décision être prise dans le courant de l'année 2021.

Pour le maire, l'Etat aussi doit faire un effort


Olivier Bianchi a annoncé avoir demandé un rendez-vous, en vain pour le moment, avec Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, afin que les effectifs de police nationale soient plus importants à Clermont-Ferrand. "On s'agite beaucoup au gouvernement sur ces sujets mais dans les territoires, on ne voit pas forcément de différences" admet l'élu socialiste.

Enfin, concernant le déploiement des caméras de vidéo-surveillance, il va se poursuivre durant le mandat, avec une attention portée aux zones économiques du Brézet de la Pardieu.