SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

TOURISME : UNE FRÉQUENTATION RECORD EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Jeudi 1 Décembre - 13:03

Économie


La forteresse de Polignac en Haute-Loire. - © DR
La fréquentation touristique est en forte hausse en Auvergne-Rhône-Alpes pour la saison 2022, selon les chiffres de l'Insee publiés ce jeudi 1er décembre.


La fréquentation touristique est en forte hausse en Auvergne-Rhône-Alpes pour la saison 2022 par rapport à 2019, avant la crise sanitaire, et de façon bien plus marquée que dans le reste de l'hexagone, selon une étude de l'Insee. 

"La fréquentation touristique dépasse de 5,1% le niveau d'avant-crise, en 2019, déjà exceptionnellement élevé", souligne l'Insee dans cette étude qui porte sur l'hébergement touristique. Et cette hausse est deux fois supérieure à celle observée nationalement (+2,7%).

Toutes les catégories d'hébergement bénéficient de la reprise, uniquement du fait du retour de la clientèle résidant en France (+7,4%). Le nombre de nuitées des clients étrangers diminue de 1,4% par rapport à 2019. La période d'observation porte sur les mois d'avril à septembre 2022.

Quels sont les "départements locomotives" ?


Les départements bénéficiant des hausses les plus importantes sont la Haute-Savoie (+8,3%), l'Isère (+7,2%) et la Haute-Loire (+7,1%). La fréquentation est en baisse dans l'Ain (-7,9%) et l'Allier (-0,9%).

Dans le détail, la fréquentation des campings bondit par rapport à celle d'avant-crise (+10,1%), portée par la clientèle résidant en France. "Sur la saison, la fréquentation des campings dépasse les 13 millions de nuitées, effaçant le record de 2019", selon les auteurs de l'étude.

Le camping reste à l'été 2022 "le premier mode d'hébergement touristique dans la région", note l'Insee. Les hôtels quant à eux ont enregistré 13 millions de nuitées, soit une hausse de 2,2% liée en grande partie aux clients résidant en France (77% des nuitées).

La clientèle étrangère a globalement diminué de 5%, avec une forte baisse des Britanniques (-12,2%) et des Américains (-13,6%) et une augmentation des touristes néerlandais (+25,3%), belges (+8,1%) et suisses (+4,7%).

Les hôtels haut de gamme enregistrent les hausses les plus importantes (+12,9% pour les hôtels classés 4 et 5 étoiles et -10% pour les hôtels 1 ou 2 étoiles). Les autres hébergements touristiques (centres de vacances et auberges de jeunesse) voient aussi leur fréquentation augmenter de 2,8%.