SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UN APPEL À VOLONTAIRES LANCÉ POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Jeudi 26 Mars - 07:06

COVID-19


Des médecins - © Pixabay
Le ministère de la Santé a lancé, ce mercredi, un appel à tous les professionnels de santé, y compris les retraités, pour venir en appui au personnel soignant, soit dans leur région, soit dans les zones les plus touchées par la crise sanitaire.


La solidarité s'organise en France. D'après Emmanuel Macron, plus de 100.000 personnes se sont déjà engagées sur la plateforme "Je veux aider", dont 40.000 pour la réserve sanitaire.

De son côté, le ministère de la Santé a lancé mercredi soir un appel à volontaires à tous les professionnels de santé, y compris les retraités. Objectif : venir en appui au personnel soignant de leur région mais aussi des zones les plus touchées par le coronavirus.

Ces volontaires seront redirigés par leur agence régionale de santé (ARS) soit dans leur région, soit en renfort dans les zones françaises les plus touchées : grand Est, Hauts-de-France, Bourgogne-Franche-Comté et Île-de-France.

Il faut également anticiper "l'appui aux Outre-mer", a ajouté le ministère. L'épidémie n'en est qu'à ses débuts en Outre-mer, mais déjà les professionnels de santé alertent sur une possible catastrophe sanitaire et Emmanuel Macron a annoncé l'envoi de deux porte-hélicoptères dans l'océan Indien et les Antilles, pour leur venir en aide.

Une aggravation rapide


Le coronavirus a causé 1.331 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie, un bilan multiplié par cinq en une semaine, et 2.827 patients étaient mercredi soir en réanimation, selon les chiffres communiqués par le directeur général de Santé, Jérôme Salomon. "Nous avons une épidémie d'extension nationale en aggravation rapide", a-t-il insisté.

De son côté, le directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris, Martin Hirsch, a lancé mercredi un appel à la réquisition de personnels soignants et à une "reconnaissance", peut-être sous forme de primes, pour l'effort "surhumain" des personnels face au coronavirus.

Emmanuel Macron a promis mercredi soir une "prime exceptionnelle" pour les soignants et les fonctionnaires mobilisés. Il a également annoncé la construction, à l'issue de cette crise, d'un "plan massif d'investissement et de revalorisation des carrières" pour l'hôpital.