SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[INTERVIEW] DA SQUAD : LE COLLECTIF DE DANSE LYONNAIS DE LA FRANCE A UN INCROYABLE TALENT

Mercredi 20 Octobre - 07:00

Télévision


Da Squad - La France a un Incroyable Talent - © Marie Etchegoyen
Ce mercredi 20 octobre, le groupe de danseurs lyonnais Da Squad passera dans l'émission La France a un Incroyable Talent sur M6.


Da Squad est une association originaire de l'Est lyonnais, qui promeut l'art de la danse hip-hop. Menée par Juliane Bourget et Kenj'y Keass, le talentueux « crew » fait ses preuves ce soir dans la célèbre émission La France a un Incroyable Talent diffusée sur M6.

Da Squad offrira une prestation de danse hip-hop avec une vingtaine de danseurs, dont Alann, victime d'un accident de la route qui lui a fait perdre la vue.

Radio Scoop a eu l'opportunité d'interviewer 4 des membres du groupe sur leur passage à la télévision : Juliane Bourget, la fondatrice et directrice artistique du groupe, Kenj'y Keass, chorégraphe et leader avec Juliane, Fabien et Alann, danseurs de la troupe.



Pouvez-vous nous présenter Da Squad ?
Juliane : Da Squad a été créé il y a cinq ans. À la base, il y avait même deux groupes, un pour les adultes et « Da Squad » pour les adolescents. On avait pour objectif de faire de la compétition en amateur. Avec le temps, les ados ont grandi, donc on a gardé un seul groupe d'une vingtaine de danseurs. Depuis deux ans, je dirige la troupe en duo avec Kenj'y.

Pourquoi avoir décidé de passer le casting de l'émission ?
Juliane : À la base, on ne voulait pas faire l'émission, c'est elle qui nous a contactés. Nous avons participé à World of Dance en Suisse et nous avions posté une vidéo sur les réseaux sociaux. C'est comme ça qu'on s'est fait repérer par l'émission. Il y a deux ans, Alann a perdu la vue suite à un accident, participer à l'émission permettait de tous nous réunir, comme avant l'incident. C'était comme une évidence.
Malgré le fait qu'on a été démarchés, on a quand même dû envoyer à l'émission une vidéo pour passer le casting comme tout le monde.

Racontez-nous votre journée de casting. Comment cela s'est déroulé ?
Juliane : En fait, il n'y a pas eu de journée de casting. On a seulement envoyé une vidéo, on a attendu leur retour, puis on a dû leur en envoyer une deuxième et c'était bon. Avant, ils organisaient des journées de castings dans les grandes villes, mais ça ne s'est pas fait comme ça cette année.





Quelle a été votre réaction à l'annonce de votre sélection ?
Kenj'y : C'était beaucoup d'excitation. On devait relever un nouveau défi. Ça pousse à travailler encore plus sérieusement. Notre côté compétiteur a repris le dessus. Ça a demandé beaucoup d'organisation et un travail plus dur pour préparer les chorégraphies.

Juliane : Notre défi, c'est qu'on voulait avant tout faire passer un message pour le show et raconter quelque chose qui nous représente vraiment : être authentique. Je ne vous cache pas qu'au départ, j'étais un peu froide avec l'équipe de l'émission. Je voulais qu'on nous juge sur notre talent en tant que troupe et non pas qu'on se serve de l'histoire d'Alann et de son handicap. Mais finalement, tout le monde a été bienveillant, on s'est de suite senti à l'aise.

Avec un peu de recul, qu'est-ce que vous pouvez dire de votre performance sur le plateau ?
Juliane : Ça va être la surprise pour nous aussi, car on ne s'est pas vu ! Ce qui est sûr, c'est qu'on a tous passé un bon moment et on est tous rentré avec le sourire. On nous a super bien accueilli et la journée est passée très vite.
Si on doit résumer notre prestation : ce qu'on a voulu montrer à travers notre performance a été montré. Sortez les mouchoirs !





Qu'est-ce que vous attendez de ce passage dans l'émission ?
Juliane : On veut faire passer un message d'unité. On est 24 danseurs, mais on représente un groupe. On a hâte de voir l'impact que notre passage a eu. C'était le plus important pour nous notre message, car humainement, l'expérience est enrichissante, mais c'est le message qu'on retient aujourd'hui. Bien sûr, si notre passage à la télé peut nous apporter du travail, c'est que du bonus !

Des projets pour le futur ?
Juliane : Oui, on a créé un spectacle d'une heure qu'on a pu jouer avant le Covid et qu'on aimerait rejouer. Et pourquoi pas en faire une tournée ! On a déjà une première date en avril. On a aussi dans le coin de la tête un projet qu'on ne peut pas faire depuis deux ans à cause du Covid. On aimerait partir, toute la troupe, à Los Angeles pour prendre des cours de danse. C'est aussi pour ça qu'on veut gagner l'émission.

Si vous voulez encourager Da Squad, c'est ce soir à 21h sur M6.