SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[INTERVIEW] RANDJESS ET BRICHAPIK, LE DUO DE RAPPEUR DE LA FRANCE A UN INCROYABLE TALENT

Mercredi 27 Octobre - 08:30

Télévision


Randjess et Brichapik - © Lou Breton
Ce mercredi 27 octobre, le duo de rappeurs Randjess et Brichapik passera dans l'émission La France a un Incroyable Talent sur M6.


Randjess et Brichapik forment un duo de rappeurs. Brichapik vit à Paris tandis que Randjess vient de Lyon. Devenus amis grâce aux réseaux sociaux, ils composent maintenant ensemble des chansons parlant de sujets qui les touchent.

Sur le plateau de La France a un Incroyable Talent, ils interprèteront un rap engagé sur le quotidien difficile des étudiants pendant la crise sanitaire.

Radio Scoop a eu l'opportunité de les interviewer.



Pouvez-vous présenter votre duo et raconter votre rencontre ?
Brichapik : « Je suis tombé sur un des freestyles de Randjess sur Instagram, donc je lui ai envoyé un message pour saluer son travail. C'est à partir de là qu'on a commencé à se parler, par message, puis on s'appelait. Ça pouvait durer des heures. Ensuite on a voulu faire quelques projets ensemble. Randjess est venu sur Paris. Depuis on ne lâche plus. »

Quand avez-vous commencé à faire de la musique ?
Randjess : « De mon coté c'est venu très tôt, grâce à mes parents. J'ai commencé par le piano à huit ans. Je suis passé par le conservatoire. Au lycée, j'ai voulu sortir de ce cadre et j'ai commencé à m'éloigner du répertoire classique. J'ai commencé à gratter un peu la guitare, à écouter plus de rap et à commencer à écrire. J'ai écris des chansons que je postais sur les réseaux, j'ai rencontré des gens qui faisaient la même chose que moi ».

Brichapik : « Depuis tout petit la musique m'attirait, mais je regardais ça de loin. Je chantonnais. En cinquième, mon prof de musique m'a fait découvrir le rap et je suis tombé amoureux. En troisième, j'ai commencé à écrire et ça ne m'a plus jamais lâché. J'ai posté ce que je faisais sur les réseaux et aujourd'hui j'en suis là. »

Pourquoi vous êtes-vous présentés à l'émission ?
Brichapik : « C'est M6 qui nous a contacté. C'est comme si c'était le destin. Avec Randjess, on faisait quelques petits projets ensemble et un jour on s'est inscrit au concours « 1 minute 2 covers », on est arrivés deuxièmes, alors on s'est dit que les gens étaient réceptifs. Quelques semaines plus tard on recevait un message d'une casteuse d'M6. On a dit oui directement. »

Randjess : À la base on faisait vraiment les choses séparément. Ils sont venus nous chercher au moment où on a commencé à travailler à deux, comme un signe en fait. On a quand même dû envoyer deux vidéos à la production : une vidéo de présentation et une autre de notre performance, qui remplaçait une journée de casting. Tout s'est fait comme ça à cause du Covid. »



Comment avez-vous composé cette chanson ?
Brichapik : «  On a choisi le sujet ensemble. Puis comme on était à distance, chacun a écrit sa partie de son côté et à la fin on a peaufiné ça ensemble. »

Randjess : « On a choisi un thème actuel qui nous parlait personnellement. Pour ce thème on avait tous les deux un angle de vue différent et c'est ce qui fait la complémentarité de notre duo. C'est pour ça qu'on veut procéder séparément dans la rédaction. On apporte chacun une couleur différente et ça donne une belle composition. »

Elle était simple à écrire cette chanson ?
Brichapik : Oui, c'était plutôt simple. C'est venu tout seul pour chacun de nous. On adore raconter des vraies histoires et il n'y a pas plus vrai que notre histoire. On était très fiers du rendu final.

Randjess : On s'était fixé une échéance avec Bryan pour écrire nos textes chacun de notre côté, et je l'ai fait la veille pour le lendemain, pendant la nuit. C'est venu instinctivement, je parlais de moi et de ce que j'ai vécu.



Êtes-vous satisfait de votre passage sur scène ? Quels sentiments avez-vous ressentis lors de votre passage ?
Brichapik : Oui, on était deux, donc c'était rassurant. Mais il y avait cette peur, il fallait se donner à 110%. Dès qu'on est arrivés sur scène on était dans notre élément. C'était là qu'on devait être.

Randjess : Une autre source de stress, c'était le fait qu'on n'était pas là pour un concours de chant ou de rap, on nous jugeait en comparaison avec d'autres personnes qui ont d'autres talents. On se comparait aux autres et on se disait « mais qu'est qu'on fait là ? ».

Qu'est-ce que vous espérez après votre passage à la télé ?
Brichapik : On ne veut pas rentrer dans ce piège d'avoir des attentes. On ne veut pas être déçus. On vit le moment et on continue à travailler.

Randjess : On travaille à fond quoi qu'il arrive. Le reste, c'est que du bonus. On garde les pieds sur terre.



Une anecdote, ou un beau souvenir de votre journée d'audition ?
Brichapik : Juste avant notre passage, nos accompagnants avaient apporté une pizza. J'avais trop peur de roter sur le plateau. Heureusement j'ai pas eu le temps d'en manger !

Randjess : Moi je me souviens du moment où on devait se faire coiffer dans les loges. Bryan il s'occupe bien de ses cheveux, donc la coiffeuse n'avait presque rien à faire. Et quand ils ont vu ma touffe, ils se sont mis à quatre autour de moi, parce que c'était laborieux. Mais à la fin j'avais une jolie coupe !

Vous avez des projets pour le futur ?
Randjess : On prépare l'après. On travaille et on attend de voir avec M6. On devrait sortir un petit projet de 6 ou 7 titres début 2022. C'est notre objectif principal.

Si vous voulez voir la performance de Randjess et Brichapik, rendez-vous ce soir à 21h05 sur M6.