SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[VIDEO] PIERRE MÉNÈS SORT DU SILENCE ET RÉPOND AUX ACCUSATIONS DE HARCÈLEMENT SEXUEL

Mardi 23 Mars - 14:00

Télévision


Pierre Ménès dans TPMP lundi 22 mars - © TPMP Twitter
Invité de l'émission TPMP, Pierre Ménès a eu l'occasion de s'expliquer sur les accusations de harcèlement qui l'accablent.


Face à toutes les accusations de harcèlement sexuel qui le visaient, Pierre Menès a voulu s'expliquer sur le plateau de Touche pas à mon poste !, ce lundi 22 mars 2021. Le journaliste sportif a exprimé ses “profonds regrets” à propos des comportements déplacés qu'il a pu avoir envers ses consoeurs.

Des images cachées


Si le documentaire l'incriminant avait été censuré par Canal + pour le “protéger”, Cyril Hanouna en a finalement diffusé un passage sur C8. Face aux images, Pierre Ménès n'a pu que faire profil bas et a considéré comme “intolérable dans le logiciel de 2021” ce qui lui était reproché. “On ne me reprendra jamais à faire des choses comme ça", a-t-il ajouté.



Cette affaire rentre une fois de plus dans la mouvance de #metoo. Le hashtag, créé en 2019, dénonce les violences faites aux femmes. Il a libéré la parole de milliers de personnes oppressées, en particulier dans le monde de la culture et du cinéma.

Et des gestes déplacés


Le documentaire “Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste” de Marie Portolano avait cette fois dénoncé les gestes condescendants et le harcèlement sexuel dans le milieu des médias. Son auteure a retranscrit à l'écran plus de 40 ans de lutte pour la parité dans ce secteur très masculin.

La chroniqueuse Francesca Antoniotti était aux côtés de Pierre Ménès, ce lundi à TPMP. Suite à la diffusion d'une séquence de 2016 dans laquelle Ménès l'avait embrassée contre son gré, elle a expliqué avoir vécu ce moment comme une “humiliation”, plus que comme une agression. Le journaliste a, quant à lui, jugé ces images scandaleuses.

Confronté à une vague de réactions indignées sous le hashtag #PierreMenesOut, le journaliste sportif a à son tour dénoncé une déferlante de haine à son encontre sur les réseaux sociaux. Les Twittos se sont même interrogés sur la visibilité que donne Hanouna à un "prétendu agresseur" alors qu'il agirait de même.