SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CHORALE DE ROANNE : L'IMMENSE DÉFI DE JEAN-DENYS CHOULET

Vendredi 10 Janvier - 11:45

Basket


Jean-Denys Choulet - © Chorale de Roanne
L'emblématique coach du titre en 2007 fait son grand retour à la halle Vacheresse, ce vendredi, face à Châlons-Reims, pour tenter de sauver le club de la relégation.


"Ce n'est pas compliqué... c'est extrêmement compliqué !"

Jean-Denys Choulet n'y va pas par quatre chemins. Il sait que sa tâche s'annonce délicate. "Je ne suis pas pessimiste, je suis réaliste", confie-t-il à Radio Scoop.

Champion de France avec Roanne (2007) puis avec Chalon-sur-Saône (2017), l'entraîneur de 61 ans a fait son retour dans la Loire en ce début d'année. Et ce, en compagnie d'Emmanuel Brochot, président lors du titre il y a 12 ans.

En cause : la situation délicate dans laquelle se trouve le club roannais, actuellement 16e de Jeep Élite et donc relégable. Une situation qui a coûté la place de Laurent Pluvy en octobre dernier, avant la nomination provisoire de Maxime Boire, son adjoint, à la tête de l'équipe première.

"Certains n'ont pas pu s'entraîner... parce qu'ils avaient des ampoules !"


Le défi est donc immense pour Choulet et sa bande. Notamment au regard de l'effectif de la Chorale. "Cette équipe est composée majoritairement de joueurs qui évoluaient en Pro B. Ce n'est pas simple", note le coach roannais.

"Il a fallu remettre un peu l'église au centre du village", ajoute-t-il. "Certains n'ont pas pu s'entraîner parce qu'ils avaient des ampoules ! C'est quand même énorme..."

Concernant le pivot américain Joe Burton, "j'ai appris avec satisfaction qu'il avait perdu 9 kilos depuis ma prise de fonction, vendredi ! Ça veut dire que les gars travaillent", souligne Choulet. "Là où je suis optimiste, c'est sur l'état d'esprit et la volonté des joueurs de bien faire. Les gars ne trichent pas. Mais quelques fois, la volonté de bien faire ne suffit pas".

Et Jean-Denys Choulet de conclure : "Ne vous trompez pas. Ce n'est pas parce que je vous dit que c'est compliqué qu'on ne va pas y arriver". Premier élément de réponse, ce vendredi (20h00), à la halle Vacheresse, avec la réception de Châlons-Reims, l'une des cinq équipes que la Chorale a battu lors de la phase aller.