SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

FOOTBALL : LE 119E DERBY EST STÉPHANOIS !

Dimanche 6 Octobre - 23:00

Football


Le derby entre l'ASSE et l'OL. - © ASSE
Après 32 mois d'attente, l'ASSE a de nouveau battu le voisin et rival lyonnais. Dans un stade Geoffroy-Guichard bouillant et pour la première de Claude Puel, les Verts s'imposent 1/0.


20e. C'est la place qu'occupait l'ASSE au coup d'envoi de ce 119e derby (après le succès de Dijon la veille). Autrement dit, une place de lanterne rouge de Ligue 1. En face, Lyon n'était guère mieux, pointant à une petite 13e position. Il faut remonter au siècle dernier pour trouver trace d'un derby entre 2 équipes aussi mal classées en championnat. Et dans ce match de la peur, c'est Saint-Étienne qui est sorti vainqueur, succès 1 à 0. Les Stéphanois se donnent de l'air et plongent un peu plus Lyon dans la crise.

Première réussie pour Puel

Si un derby est toujours spécial, celui-ci avait encore un petite saveur particulière en plus, puisque l'attraction de la soirée était bien évidement Claude Puel. Arrivé il y a 72 heures, le néo coach Stéphanois débutait sur le banc de l'ASSE... face à son ancienne équipe (2008 - 2011). Un club qu'il avait quitté en très mauvais terme (le litige est allé jusqu'aux prud'hommes). De quoi ajouter du piquant à cette rencontre.

Et pour sa première, le technicien Forezien a révolutionné le 11 de départ. Au coup d'envoi, pas de Khazri, Cabaye ou Beric. En revanche, Abi, Boudebouz et Diony débutent. Côté terrain, le premier acte est insipide. Malgré une timide domination lyonnaise, la plus belle situation est Stéphanoise. Après un petit festival de Youssouf aux abords de la surface de réparation, Boudebouz est servi en retrait. Seul, l'Algérien frappe du gauche, le ballon est cadré mais Lopes le dévie sur son poteau. Abi qui a suivi ne peut conclure (20e).

La réaction lyonnaise arrive une quinzaine de minutes plus tard. Sur un coup-franc lointain, Memphis fait passer un frisson dans le stade. Mais sa frappe flottante n'est pas cadrée. Moulin semblait battu sur le coup (36e). À la pause, le score est logiquement de 0 à 0.

Beric, le sauveur !

Saint-Étienne démarre mieux le second acte. Trauco s'essaye d'abord à l'angle de la surface, mais sa frappe n'est pas cadrée (50e). Puis celle de Bouanga est ensuite captée en 2 temps par Lopes (55e). Lyon ne sort de son camp que via des contre-attaques. Sur l'une d'elles, lancé en profondeur, Aouar marque... mais son but est refusé pour hors-jeu (61e).

L'avertissement passé, les Verts reprennent leur marche en avant. C'est l'inusable Bouanga qui fait encore briller Lopes dans la foulée, d'un plat du pied appuyé (63e). Les Lyonnais terminent la rencontre à 10 après la blessure de leur capitaine, Dubois (80e). Malgré tout, ils vont avoir une balle de match. Aouar, comme une vingtaine de minutes auparavant, s'offre un nouveau face à face avec Moulin, cette fois il n'est pas hors-jeu, mais son ballon piqué échoue au pied du poteau (87e).

Et alors qu'on se dirige vers un match nul, Robert Beric, entré en cours de jeu libère le Chaudron. On joue la 90e, à la réception d'un centre parfait de Boudebouz, le Slovène envoie l'ASSE au paradis d'une tête imparable (1/0, 90e). Le "derby time", si souvent cruel pour les Verts, est cette fois Stéphanois. L'ASSE s'impose et remonte à la 13e place juste devant... Lyon !