SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

FOOTBALL : UNE VICTOIRE, UNE VRAIE !

Mercredi 4 Décembre - 20:51

Football


Denis Bouanga - © ASSE.fr
Saint-Étienne s'est imposé ce mercredi soir contre Nice pour le compte de la 16e journée de Ligue 1. Et pour la première fois de la saison, l'ASSE a maîtrisé son sujet. Au final, un petit festival et une victoire logique.


Malgré un soutien sans faille à ses joueurs, clamé haut et fort devant les médias, Claude Puel avait décidé de faire des choix forts pour affronter Nice. Kolo, Palencia et Nordin, auteurs d'un match raté dimanche dernier à Rennes, n'étaient pas convoqués, malgré une infirmerie toujours aussi bondée (Saliba, Monnet-Paquet, Khazri, Cabaye, Abi). Face aux Aiglons, le coach stéphanois avait décidé d'innover en titularisant Beric, à la pointe de l'attaque mais aussi Hamouma et Debuchy, tout juste de retour de blessure. Terminée la défense à 5. Retour à 4. Pari Gagnant.

Sainté marque d'entrée


L'horaire un peu bancal de cette 16e journée de Ligue 1 (un mercredi, à 19 heures), a probablement privé les retardataires du 1er but. Car il ne fallait pas arriver en retard à Geoffroy-Guichard. Dès la 7e minute, sur un centre de Debuchy, Atal se manque et fait une main dans sa surface de réparation. Après une intervention plutôt longue du VAR, l'arbitre désigne le point de penalty. Bouanga transforme l'offrande (1/0, 11e). Début parfait pour Saint-Étienne.

Mais la joie est de courte durée. Au quart d'heure de jeu, sur un coup-franc flottant mal renvoyé par Ruffier, Dolberg marque de près (1/1, 14e). Tout est à refaire pour l'ASSE qui avait pourtant démarré de belle manière cette rencontre. Le match est plaisant et la 3e belle situation est stéphanoise. Sur un coup-franc bien frappé par Hamouma, Fofana s'impose dans les airs, mais sa tête passe de peu à côté. Benitez, le portier azuréen était battu (25e).

Dans la foulée, Bouanga se joue d'Atal à l'angle de la surface et envoie un missile sous la barre de Benietez. Le portier sud-américain sort une superbe parade pour empêcher l'ASSE de passer devant (27e). Trois minutes plus tard, de l'autre côté du terrain, c'est Ruffier qui répond en boxant une jolie frappe de Cyprien (30e).

Le break en 2 minutes


L'ASSE reprend sa marche en avant. Sur un très joli jeu à trois Honorat / Beric / Hamouma, le numéro 21 manque de peu le cadre sur sa frappe croisée (35e). Ce n'est que partie remise. Deux minutes plus tard, Honorat adresse un merveilleux ballon en profondeur à Hamouma qui s'en va battre Benitez. (2/1, 38e). Logique.

Beric manque ensuite incroyablement le break seul face à la cage vide dans la minute suivante. Mais Sainté n'a pas le temps de douter. Sur un corner avant la pause, Fofana croise sa tête pour le 3 buts à 1 (40e). Les Vers déroulent et mènent logiquement à la mi-temps.



Au retour des vestiaires, les Stéphanois ne relâchent pas la pression. Sur une contre-attaque rapide, partie de la droite et d'Honorat, Hamouma est servi dans l'axe et décale Bouanga sur la gauche. La frappe du Gabonais est détournée in extremis en corner par Benitez (53e). Mais les Verts sont irrésistibles ce soir et creusent l'écart peu de temps après. Sur un coup-franc bien frappé par Hamouma, très bon pour son retour, Bouanga décroise sa tête qui termine au fond des filets (4/1, 58e). Son 7e but de la saison.

La match quasiment dans la poche, Puel décide de faire tourner et de repasser dans son système plus défensif avec 5 défenseurs. La dernière demi-heure n'est pas des plus emballante à suivre. Diony marque un but logiquement refusé pour hors-jeu (89e). Mais l'essentiel est assuré. L'ASSE s'impose 4 buts à 1 contre Nice et remonte à la 5e place de Ligue 1, à une unité de Bordeaux et du podium.