SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

L'ASM ÉTRILLE BAYONNE ET EMPOCHE LE BONUS OFFENSIF

Samedi 20 Février - 18:53

Rugby


Paul Jedrasiak, rugbyman de l'ASM Clermont-Auvergne. - © ASM-Rugby
Très sérieux et séduisants sur certaines séquences, les joueurs de l'ASM ont largement dominé Bayonne 73-3 ce samedi soir. Avec cette victoire assortie du bonus offensif, les Clermontois doublent Bordeaux-Bègles au classement et remontent à la 4e place (50 points).


Il n'y avait clairement pas photo entre les deux équipes. Quand elle joue avec ce sérieux, cette vitesse et cette concentration, l'ASM ne craint pas grand chose face à des équipes de la deuxième partie du tableau comme Bayonne.

Malgré des ballons perdus par excès de précipitation, les Auvergnats se sont régalés à transpercer très souvent la défense basque. En première période, Apisai Naqalevu (12'), Paul Jedrasiak (26') et Peceli Yato (40' + 2') assuraient le bonus offensif virtuel dès la mi-temps, que l'ASM atteignait sur un avantage très net : 24-3.

Mis à part un essai bayonnais refusé après l'aide de l'arbitrage vidéo, pour un arrachage vers l'avant au départ de l'action, les Clermontois ne se sont jamais fait peur défensivement.

Et en seconde période, pas de relâchement cette fois. L'ASM a continué sur le même rythme après la pause, avec un essai de Samuel Ezeala (31-3, 48'), pour son retour après 14 mois d'absence (voir ci-dessous). Malgré une énorme bourde de Camille Lopez, qui a lâché le ballon dans l'en-but au moment d'aplatir, Morgan Parra (38-3, 64'), Paceli Yato (45-3, 64'), Fritz Lee (52-3, 68'), Jean-Pascal Barraque (59-3, 74'), Peter Betham (66-3, 78') et Kotaro Matsushima (73-3, 80') ont donné plus d'ampleur encore au score.

Le top


Le festival offensif avec 10 essais. La différence de talent entre les deux effectifs est flagrant sur le papier. Elle l'a été également sur le terrain, avec l'impression que l'ASM pouvait marquer à chaque accélération. Lorsque les libérations étaient rapides, la puissance et la vitesse des Auvergnats faisaient des dégâts considérables dans la défense basque...sauf sur certains excès de précipitation.

Après trois énormes occasions d'essais dans les 6 premières minutes (en-avant de Lee puis Ravai à 2 mètres de l'en-but, puis pied en touche de Betham avant d'aplatir), les joueurs de l'ASM ont inscrit 3 essais en première période (Naqalevu, Jedrasiak et Yato), puis 7 autres en seconde période (Ezeala, Parra, Yato pour un doublé personnel, Lee, Barraque, Betham et Matsushima).

Le flop


Le manque de maîtrise technique. Après 35 minutes, les Clermontois avaient déjà effectué 6 en-avants, dont 3 à quelques mètres de l'en-but bayonnais. Avec un peu plus de maîtrise et de lucidité, le score aurait donc pu être beaucoup plus lourd que le déjà conséquent 24-3 à la pause. En seconde période, alors qu'il avait fait une superbe feinte pour tromper toute la défense de Bayonne, Camille Lopez a trouvé le moyen de laisser échapper le ballon au moment d'aplatir, alors qu'il était seul dans l'en-but (63') !

On chipote peut-être, d'autant que ça n'aurait rien changé ce samedi soir. Mais dans un match plus serré, l'ASM pourrait s'en mordre les doigts. Un défaut à gommer dans les prochaines semaines.

Le fait du match


Le retour de Samuel Ezeala. C'est la belle histoire de ce match. Gravement blessé au genou le 15 décembre 2019 lors d'un match de Coupe d'Europe contre Bath, le jeune ailier espagnol effectuait son retour avec l'équipe professionnelle, après deux matchs joués avec les Espoirs. Il s'est montré disponible et a participé au festival offensif en signant son retour par un bel essai en bout de ligne (48'). Samuel Ezeala a quitté le terrain après 52 minutes, pour un retour réussi.

À noter aussi le premier match de Joel Everson. Le 2e ligne néo-zélandais, qui compense le départ de Sitaleki Timani, qui a décidé de retourner en Australie prématurément, a joué un quart d'heure en fin de match.

Enfin, signalons que Camille Lopez a terminé avec 100% de réussite dans ses tentatives au pied : 10 transformations et une pénalité.