SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

L'ASSE CROQUE LES CROCOS

Dimanche 4 Avril - 19:06

Football


Khazri et Camara - © ASSE.fr
Dominateurs de bout en bout du match, les Stéphanois se sont imposés 2 buts à 0 à Nîmes dans ce match de la peur. Un joli pas de fait dans la course au maintien.


Sans son numéro 1, Jessy Moulin, blessé. Privé également de son numéro 2, Stéphane Bajic, Saint-Étienne a misé sur Étienne Green (le bien nommé), portier numéro 3 pour garder la cage cet après-midi. Et le jeune gardien aura vécu une première parfaite, dans cette rencontre cruciale dans la course au maintien. Victoire, un penalty arrêté et clean sheat.

La lumière est venue, comme souvent à l'extérieur, de Wahbi Khazri. Le buteur tunisien a ouvert le score d'un pétard des 20 mètres à la moitié du premier acte (0/1, 23e). Face à un adversaire particulièrement rugueux, les Stéphanois n'ont pas baissé le pied après cette ouverture du score.

Contrairement à la rencontre à Lorient par exemple, l'ASSE a appuyé et marqué un deuxième but, avec un coup de canon des 25 mètres signé Denis Bouanga (0/2, 66e). Romain Hamouma a même terminé le travail quelques minutes plus tard (69e), mais son joli ciseau a été refusé par la VAR pour un léger hors-jeu de Denis Bouanga, au départ de l'action.

La VAR a priori en panne 20 minutes plus tard pour annuler un penalty fantôme accordé à Nîmes. Penalty stoppé par Étienne Green ! La belle histoire du jour.

Exceptée cette fantaisie de l'arbitre. Avec deux buts d'avance, Saint-Étienne a géré la fin de match, sans vraiment trembler. L'ASSE s'offre une victoire ô combien importante face à Nîmes. Les Verts ont sept points d'avance sur leur adversaire du jour et la 18e place synonyme de barragiste.



Le top


Étienne Green. Il avait la pression pour démarrer un rendez-vous aussi important. Et quel baptême du feu. Il sort les arrêts qu'il faut sur les frappes cadrées adverses. Il a aussi particulièrement été bon dans son jeu au pied. Cerise sur le gâteau, il stoppe un pénalty. Bravo Étienne Green !
Wahbi Khazri. À l'extérieur, le Tunisien ne blague pas. Comme à Angers, il marque d'une frappe de l'extérieur de la surface de réparation dont il a le secret. Défensivement, il signe aussi un bon retour dans les pieds de Ranaud Ripart (32e) ce qui amorce une contre attaque pour les Verts. Il sort à l'heure de jeu, un peu tôt peut-être, après un bon match.

Le flop


L'arbitrage et la VAR. Dans ce match à enjeu, Thomas Léonard a tout sifflé à l'envers. Et à quoi sert la VAR si elle ne sert pas à annuler un penalty inexistant ?

Le fait du match


L'arrêt d'Étienne Green sur le penalty de Renaud Ripard. Il reste cinq grosses minutes à jouer et Nîmes obtient un penalty inexistant. La VAR ne voulant déjuger l'arbitre, la faute est validée et Renaud Ripard, spécialiste de l'exercice se présente face à Étienne Green... qui arrête la tentative de l'attaquant gardois. Le match n'est pas relancé et c'est tant mieux.