SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

L'INCROYABLE SOIRÉE D'UN SUPPORTER DE L'OL À BUENOS AIRES

Mardi 16 Avril - 05:16

Football


Flo avec ses deux amis lyonnais, en pleine célébration du titre de champion d'Argentine du club de Lisandro Lopez - © DR
Parti en vacances pendant trois semaines en Amérique du Sud avec deux amis, Flo n'oubliera jamais sa soirée du 31 mars...


La Colombie, le Pérou, la Bolivie. Et l'Argentine, surtout. Quand il a préparé son voyage à plus de 10 000 kilomètres de Lyon, Flo avait deux objectifs : visiter plusieurs pays durant son périple, et voir un maximum de matchs. "Au final, j'ai pu assister au derby de Medellin entre l'Atletico et l'Independiente, un club en rouge et bleu contre un club en vert, ce qui m'a rappelé des souvenirs. mais aussi à un match de Copa Libertadores à San Lorenzo et un autre à Boca Juniors, dans la fameuse Bombonera, un mythe", explique-t-il quelques jours après son retour, les fesses sur un banc du Parc de la Tête d'Or et l'esprit quelque part à Buenos Aires.

Chance et persuasion

Mais le moment fort de son voyage restera sa journée du 31 mars, jour du match Tigre - Racing, deux clubs de la capitale argentine. "Je voulais absolument voir un match de Lisandro Lopez, l'ancien joueur de l'OL que j'adorais. C'était une priorité", affirme ce supporter qui a ses habitudes dans le Virage Sud. Il a vu jouer Licha, capitaine et meilleur buteur du Racing...avec beaucoup de chance et de persuasion.

"Je galérais pour trouver des places et j'ai fini par en trouver sur internet seulement trois heures avant le match. Sauf qu'au barrage de police avant d'arriver au stade, j'ai compris qu'elles étaient frauduleuses...", détaille Flo. Les trois Lyonnais sont mis de côté, tentent de s'expliquer et précisent qu'ils ont traversé l'Atlantique pour assister au match. "Et au bout d'un moment, je crois que les policiers ont eu pitié de nous : ils nous ont emmené à la billetterie du stade, qui nous a fait rentrer par une petite porte. Et on s'est retrouvés en tribune, une heure avant le coup d'envoi. Magique !"

Nourrisson et crâne de grand-père

Score final : 1-1. Un résultat qui permet au Racing, et donc à Lisandro, d'être sacré champion d'Argentine. Pile le jour où Flo et ses deux amis sont présents. "Un bonheur incroyable, on voyait Licha courir de partout sur le terrain et ça nous a donnés envie de partager la fête avec les supporters du Racing".

Dès la fin du match, l'aficionado made in Lyon cherche le lieu de la célébration des fans du Racing et s'y précipite. "En arrivant sur place, on s'est retrouvé au milieu d'une foule immense, dans une liesse toute sud-américaine, en famille. J'ai vu un papa avec un nourrisson d'une semaine, tout emmailloté. Le lendemain, j'ai lu dans les journaux qu'un mec s'était pointé avec le crâne de son grand-père qui venait de décéder ! Ils sont toujours un peu dans l'extrême"


Mais bizarrement, les trois Lyonnais n'étaient pas complètement dépaysés. "On a vu plein de gens avec des maillots de l'OL floqués Lisandro ! Et quand on leur disait qu'on venait de Lyon, les mecs étaient super heureux de nous voir, parce qu'ils sont fans de Licha, comme nous, et ils sont donc fans des clubs où il a joué".

Après plusieurs dizaines de minutes de liesse, le bus des joueurs du Racing débarque au milieu de la foule. Lisandro est là, Flo le voit et les souvenirs remontent. "On a vraiment pu fêter le titre avec eux, c'était super. Et puis ça fait du bien de fêter un titre, ça fait un moment qu'on a plus eu cette chance à Lyon, donc on s'est rattrapé", s'amuse cet amoureux de l'OL, qui attend depuis 7 ans de célébrer un trophée remporté par son club de cœur...