SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LOIRE / HAUTE-LOIRE : QUELLES CHANCES DE MÉDAILLES AUX JO DE TOKYO ?

Jeudi 15 Avril - 11:50

Sport


La Stéphanoise Élodie Clouvel, championne de pentathlon moderne. - © Instagram
La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques (23 juillet - 8 août) aura lieu dans 100 jours dans la capitale japonaise. Tour d'horizon des prétendants au podium dans nos départements.


J-100 avant les JO de Tokyo ! Les Jeux Olympiques débuteront le 23 juillet prochain, après avoir été décalés d'un an à cause de la pandémie de Covid-19.

Un an de plus à patienter pour nous et à se préparer pour les athlètes. Notamment dans la Loire et la Haute-Loire où se présentent quelques chances de médailles pour l'équipe de France.

À commencer par une valeur sûre : Élodie Clouvel. À 32 ans, la pentathlète moderne de Saint-Étienne va participer à ses troisièmes JO, après avoir notamment ramené la médaille d'argent de Rio en 2016.

Elle, en revanche, va découvrir l'ambiance olympique. Mélanie De Jésus Dos Santos représentera l'une des chances de médaille de la France en gymnastique. Présente au pôle France de Saint-Étienne depuis une dizaine d'années, elle a déjà décroché 3 titres de championnes d'Europe à seulement 21 ans (au sol en 2018, au sol et au concours général en 2019).

Des chances de podium aussi sur deux roues !


Direction la Haute-Loire désormais avec le VTTiste de Monistrol sur Loire, Jordan Sarrou. Sacré champion du monde en octobre dernier, il a désormais un nouveau statut à assumer. Mais il doit encore valider sa participation aux Jeux le mois prochain lors de manches qualificatives.

Enfin, Romain Bardet, lui, en a fait un objectif de sa saison. Le cycliste de Brioude va découvrir le Tour d'Italie le mois prochain, il ne devrait donc pas être aligné au départ du Tour de France cet été. Ce qui laissera au vice-champion du monde 2018 l'occasion de se préparer pour Tokyo, avec un parcours taillé pour les grimpeurs.

Par ailleurs, la surfeuse originaire du Puy-en-Velay, Johanne Defay, sera également à Tokyo cet été. Elle fait d'ailleurs partie des 12 candidats pour être porte-drapeau de la délégation française. Pour la première fois, c'est un duo homme-femme qui sera chargé de représenter la France lors de la cérémonie d'ouverture.

►Sport

JO de Tokyo: un duo homme-femme comme porte-drapeau, Renaud Lavillenie candidat

Pour la première fois, un homme et une femme vont...