SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

OL : L'AVENIR DE PETER BOSZ LIÉ À L'ARRIVÉE DES NOUVEAUX ACTIONNAIRES

Mercredi 11 Mai - 19:54

Football


L'entraineur de l'OL, Peter Bosz, en conférence de presse - © Valentin Chenard
Peter Bosz va-t-il poursuivre l'aventure avec l'OL la saison prochaine ?


Jean-Michel Aulas, a évoqué ce mercredi 11 mai l'avenir de son entraîneur, Peter Bosz. Le président de l'OL a indiqué que son maintien la saison prochaine se ferait en accord avec les nouveaux actionnaires du club, actuellement en négociations pour entrer au capital.

Il reste encore un an de contrat au technicien néerlandais, arrivé à l'été 2021. L'un de ses anciens clubs, l'Ajax Amsterdam, serait venu aux renseignements tout en étant intéressé aussi par le Néerlandais Alfred Schreuder (Club Bruges).

"Il y aura de nouveaux actionnaires à mes côtés et la moindre des choses sera de leur faire confirmer ce choix", a déclaré Jean-Michel Aulas, en marge de la conférence de presse annonçant la prolongation de Maxence Caqueret.

"Et la tendance, effectivement, est de définir quels sont les critères de choix de l'entraîneur des années qui viennent. Et aujourd'hui, sur le plan de ces critères, que ce soit pour la relation avec l'académie ou le choix de jeu, très offensif, je pense, en ce qui me concerne, qu'il serait une erreur de décider de changer", a-t-il ajouté.

"On attendra la confirmation des nouveaux partenaires. Il n'y a pas de raison, actuellement, d'aller changer ce qui a été défini. Il y a par contre un certain nombre de choses à modifier et c'est en cours", a-t-il poursuivi.

Les négociations en cours


Jean-Michel Aulas est en négociations pour la reprise de près de 40% de parts du capital que veulent céder le groupe Pathé de Jérôme Seydoux (87 ans), pour 19,36%, et le fond d'investissement chinois IDG, pour 19,89%.

"Nous allons poursuivre sur le plan économique ce qui a été fait. La dégringolade sportive ne doit pas être associée à une dégringolade économique. Nous avons poursuivi nos discussions avec nos futurs partenaires qui vont arriver. Les choses sont longues car il y a de la demande. C'est positif. Je vais rester, du moins c'est ce qui est prévu dans notre volonté", a précisé Jean-Michel Aulas.

"Dans les deux à trois semaines qui arrivent, nous pourrons annoncer un certain nombre de choses. Un voire deux actionnaires actifs, ou financier ou industriels", a-t-il avancé reconnaissant que ces partenaires "seraient probablement étrangers".