SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

OL : TOUCHÉ, COULÉ AVANT TOULOUSE ? 

Mercredi 5 Octobre - 16:50

Football


Le gardien de l'OL Anthony Lopes - © Radio SCOOP / Philippe Lapierre
"C'est dur, dans la tête", "un sentiment de rage, de honte" : après quatre défaites consécutives, l'Olympique Lyonnais ne peut plus cacher qu'il est au bord de la crise. La rencontre face à Toulouse, vendredi à l'OL Stadium, s'annonce capitale.


La crise couve à l'OL ! L'Olympique Lyonnais va tenter de mettre fin à sa série de quatre défaites d'affilée (Lorient, Monaco, PSG, Lens), avec la réception de Toulouse, vendredi 7 octobre à 21h. Le moral est touché et les têtes sont lourdes, mais le salut passera par les performances sur le terrain, selon le gardien Anthony Lopes.

"La tête ? Est-ce que j'ai besoin de dire comment va la tête ? Non ! Elle n'est pas au mieux ! La totalité de l'effectif est touché par cette situation. On a un sentiment de honte, de rage, aussi. C'est très compliqué dans un club qui a énormément d'ambition comme l'Olympique Lyonnais. L'un des plus grands clubs d'Europe qui enchaîne quatre défaites d'affilée, c'est dur ! Il y a plein de choses à remédier, mais je ne suis pas là pour faire de grands discours. J'ai juste envie d'être à vendredi, de gagner ce match et de repartir du bon pied".

Le club est-il gagné par la sinistrose ? L'international portugais évacue la question.

"Il n'y a pas à baisser la tête ou à se morfondre, parce que je pense que ce serait la pire des solutions pour remédier à notre situation, qui est très compliquée. Il y a juste besoin de répondre présent sur le terrain. Les discours, c'est bien, mais répondre sur le terrain, ce sera mieux".


L'entraîneur Peter Bosz est fragilisé


Avec cet enchaînement de mauvais résultats, l'entraîneur Peter Bosz est-il fragilisé au point d'être menacé ? En tout cas, il reconnaît que la situation l'affecte. 

"Je ne suis pas habitué à perdre quatre fois d'affilée, et ça arrive ici, dans un grand club, c'est encore pire ! Donc oui, c'est dur dans la tête, absolument. Je suis déçu, bien sûr, comme tous les joueurs et tous ceux qui aiment l'OL."

Le technicien néerlandais préfère ne pas parler de son cas personnel, et se concentre sur la rencontre face à Toulouse. 

"On a parlé, mais il y a aussi un moment où il ne faut plus parler, mais monter. Et je pense qu'on est maintenant sur un moment où il faut montrer. Tout simplement, gagner à la maison contre Toulouse."

L'ordre de mission est clair : reste à l'accomplir sur le terrain, vendredi à partir de 21 heures à l'OL Stadium.