FM -

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[VIDÉO] EVERTON - OL : UNE ENQUÊTE OUVERTE APRÈS LES VIOLENCES

Vendredi 20 Octobre - 12:40

Football


Anthony Lopes frappé par un supporter anglais portant son enfant dans les bras - © Capture d'écran Be In Sports
Une enquête a été ouverte sur les échauffourées qui ont éclaté jeudi soir entre les joueurs d'Everton et de Lyon, dont le gardien, Anthony Lopes, a été frappé par un spectateur portant un enfant dans les bras, a annoncé vendredi la police britannique.

"Les enquêteurs vont étudier les images et s'entretenir avec les témoins pour établir si des infractions ont été commises", a indiqué dans un communiqué la police de Merseyside (région de Liverpool).

Lyon a battu Everton 2 à 1 au Goodison Park de Liverpool et remporté sa première victoire en Ligue Europa lors de la 3e journée.



Un spectateur violent porte un enfant !

Mais le match a été troublé par des échauffourées peu après l'heure de jeu. Suite à une faute grossière du défenseur des "Toffees" Ashley Williams sur Anthony Lopes, l'attaquant lyonnais Bertrand Traoré est venu demander des comptes et l'affaire a viré au pugilat.

Et, alors que les joueurs étaient massés près de la tribune, Drôle de scène, vendredi matin, réussissait à atteindre le gardien portugais au niveau de la tête, selon les images de la télévision.

La police de Merseyside a indiqué avoir identifié un supporteur impliqué dans les incidents, qui sera désormais interdit au Goodison Park, sans préciser s'il s'agissait de celui ayant frappé Lopes.



"Pas grand-chose"

"J'ai défendu Anthony", avait déclaré après le match Traoré, seul joueur à avoir reçu un avertissement pour son implication dans les échauffourées, au micro de beIN Sports. "Ce n'est pas normal qu'il y ait une faute sur lui et qu'on le bouscule après".

"C'est rien, il ne s'est pas passé grand-chose", avait de son côté estimé Lopes, au micro de RMC Sport. "Ca a surtout réveillé le public, parce qu'il dormait jusque-là. Je ne pense pas que ça fasse partie de l'ambiance en Angleterre qu'un supporter frappe un joueur adverse, mais on fait avec, c'est comme ça".

(AFP)


@RadioScoopInfos