FM -

PÉTARDS LORS DE METZ-OL : SI ÇA NE TENAIT QU'À GENESIO, IL FERAIT APPEL

Vendredi 6 Janvier - 17:23

Football


Le gardien de l'OL Anthony Lopes à terre apràs des jets de pétard. - © Capture d'écran
"Si ça ne tenait qu'à moi, je ferais appel quand même", a confié vendredi Bruno Genesio, l'entraîneur de l'OL, pas emballé à l'idée de rejouer à Metz un match interrompu après des lancers de pétards sur le gardien lyonnais, comme l'a décidé l'organe disciplinaire de la Ligue.

"C'est une décision de la commission (de discipline de la LFP) et on doit la respecter. Chacun a le droit de faire appel ou pas, on y réfléchira tranquillement. Si ça ne tenait qu'à moi, je ferais appel quand même", a exposé le coach de l'OL devant la presse. "Anthony (Lopes, le gardien de l'OL) a été blessé (surdité traumatique) et n'a pas pu reprendre la rencontre, ce qui est assez grave dans un match de Ligue 1. La décision sera prise la semaine prochaine", a poursuivi Genesio.

L'instance disciplinaire a retiré jeudi soir deux points à Metz mais a également décrété que le match serait à rejouer à Metz à huis clos. La date n'a pas été calée. Le match Metz-Lyon avait été arrêté le 3 décembre au bout d'une demi-heure de jeu après des jets de pétards de supporters messins sur Lopes, touché et à terre, et un médecin de l'OL venu se porter à son secours. Les images avaient provoqué un tollé.

Avec AFP.

@RadioScoopInfos
Sur le même sujet
Plus sur le sujet