SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

MUNICIPALES À CLERMONT-FERRAND : LA SÉCURITÉ, SOURCE DE DIVISION DES CANDIDATS

Vendredi 13 Mars - 06:00

Elections 2020


Police municipale
Ce dimanche 15 mars a lieu le premier tour des élections municipales. Zoom sur la sécurité, thème qui divise les sept candidats à la mairie de Clermont-Ferrand.


Parmi les propositions phares, il y a d'abord l'utilisation des caméras de vidéosurveillances. Certains candidats veulent en rajouter, comme Olivier Bianchi (PS) et Anne Biscos (RN). Jean-Pierre Brenas (LR) envisage de doubler leur nombre.

Eric Faidy (LREM), lui, désire utiliser les dispositifs déjà existant, tout en les liants avec les caméras de surveillance des transports en commun. De leur côté, Marianne Maximi (Clermont en commun) et Marie Savre (LO) refusent d'augmenter le nombre de caméras. Quant à Philippe Fasquel (Cause commune) il ne se prononce pas sur ce sujet.

La police municipale au cœur des mesures…


Actuellement, il y a 42 agents de police municipale. Un effectif trop mince pour certains candidats.

Comme Jean-Pierre Brenas (LR) et Eric Faidy (LREM), qui veulent dépasser la barre des 100 agents. Dans la même idée, Philippe Fasquel (Cause commune) imagine la création de 35 postes supplémentaires. Tandis qu'Anne Biscos (RN), elle, veut multiplier les effectifs par trois. De son côté, Marie Savre n'a pas fait de propositions. Olivier Bianchi (PS) souhaite la présence de policiers municipaux la nuit. Enfin, Marianne Maximi envisage de remplacer les caméras de surveillance par des policiers municipaux.

…tout comme l'armement létal


Jean-Pierre Brenas (LR) et Anne Biscos (RN) sont en faveur du port d'arme létale pour les policiers municipaux, à l'inverse d'Olivier Bianchi (PS), de Marianne Maximi (Clermont en commun) et de Philippe Fasquel (Cause commune). Marie Savre (LO), elle ne s'exprime pas sur le sujet. Quant à Eric Faidy (LREM), il propose que cette question soit débattue avec des Clermontois, des policiers municipaux et des experts.