SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Bellegarde
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : LES GRÉVISTES DE L'HÔPITAL EDOUARD HERRIOT PIQUE-NIQUENT DEVANT LES BUREAUX DE LA DIRECTION

Lundi 19 Mars - 12:04

Actu. locale


Les grévistes pique-niquent à l'étage des bureaux de la direction - © DR
Cela fait un mois et demi maintenant que le personnel des Urgences de l'hôpital Edouard Herriot est en grève. Ils ont organisé ce lundi midi un pique-nique pour interpeller leur direction.

Leur direction ne veut plus les recevoir. Ils ont donc décidé de s'installer à l'étage des bureaux de la directrice pour un pique-nique. "Ils campent sur leurs positions, on campe dans leurs couloirs" explique Sarah, l'une des 25 grévistes installés à même le sol avec des gobelets en plastique.

"On est très sages, c'est bon enfant. On a apporté des jeux. Et on ne bougera pas tant qu'on ne nous aura pas fait des propositions acceptables ", affirme l'infirmière des Urgences.

Ils ne bougeront pas si sans propositions sérieuses

Pour l'heure, une secrétaire leur a proposé un rendez-vous le 28 ou le 29 mars. La directrice de l'établissement ne serait pas sur place. "C'est hors de question. Nous sommes en grève depuis le 2 février. Si ce sont des policiers qui doivent nous sortir de là, ce seront des policiers", déclare la jeune femme, déterminée.

Le mouvement qui agite les HCL ne semble pas près de s'arrêter. Les urgences de Lyon Sud ont été les premières à se mettre en grève. Celles d'Edouard Herriot et de Saint-Luc Saint-Joseph ont suivi. Ils dénoncent tous les mêmes conditions de travail déplorables, des attentes interminables pour des patients parqués parfois dans des couloirs, un manque de personnels et de lits.


@RadioScoopInfos