SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AIN : LE PORT DU MASQUE EST OBLIGATOIRE DEPUIS 15 JOURS DÉJÀ À MEXIMIEUX

Jeudi 13 Aout - 05:00

Actu. locale


Masques chirurgicaux - © CC
Le maire de cette commune aindinoise n'a pas attendu que les grandes villes comme Marseille, Lille ou Paris rendent le port du masque obligatoire dans l'espace public pour prendre la même décision.


"Mieux vaut prévenir que guérir". C'est le mantra de Jean-Luc Ramel. Le maire de Meximieux (Ain) a rendu le port du masque obligatoire dans les rues principales de sa ville, dès le 30 juillet dernier.

En cause, le comportement pas toujours très correct de certains habitants


Plusieurs raisons ont poussé le maire à prendre une telle décision.

Tout d'abord, le comportement des clients dans les commerces de Meximieux. Certains ne respectaient pas l'obligation du port du masque dans les commerces. De plus, l'élu lui-même a "été touché de près par le Covid-19 dans sa famille".

Enfin, la proximité de la commune avec la cité médiévale de Pérouges, particulièrement touristique, a déterminé Jean-Luc Ramel à obliger les passants à porter un masque dans l'espace public.

Un bilan positif


Une quinzaine de jours plus tard, le bilan est positif pour le maire. "Globalement, les gens ont assez vite pris le pli. Les commerçants ont très bien joué le jeu en faisant de l'information auprès de la population", se réjouit-il. Des panneaux ont aussi été mis en place pour la prévention et "la police municipale est intervenue en faisant de la pédagogie" .

D'autres villes de la région pourraient suivre, à commencer par Lyon. À Bourg-en-Bresse, des réunions vont se tenir à la fin du mois mais aucune décision n'a pour l'heure été prise.

Les préfectures du Cantal et de l'Ardèche ont annoncé mercredi que le port du masque serait désormais obligatoire sur les marchés de plein air, brocantes et vide-greniers. C'est déjà le cas dans le Puy-de-Dôme depuis le 10 août.

"L'État aurait dû prendre la décision"


Si Jean-Luc Ramel se félicite des initiatives des grandes villes, le maire aurait préféré que l'État statue directement sur le port du masque obligatoire dans toute la France. Pour l'élu, 'ça aurait simplifié beaucoup de choses, beaucoup d'approches, ça aurait sensibilisé très clairement la population et, surtout, ça aurait évité aux communes de faire les gendarmes."