SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

RN 88 : C’EST PARTI POUR 5 MOIS DE TRAVAUX SUR LE VIADUC DU LIGNON

Mardi 30 Juin - 06:00

Actu. locale


Le viaduc de "Pont-de-Lignon" sur la RN88 - © Google Street View
Vous l'avez sans doute remarqué si vous avez transité entre Saint-Etienne et Le Puy-en-Velay via la RN 88, depuis ce lundi, le viaduc du Lignon est en chantier.


Un chantier se termine sur la RN 88, un autre débute. Ce mardi marque la fin de la galère au niveau de Bessamorel. Le viaduc de la Ravel a terminé son lifting. Un autre ouvrage prend le relais. Depuis hier, le viaduc du Lignon, passage incontournable entre Saint-Étienne et Le Puy-en-Velay est en travaux.

Le chantier va durer cinq mois. Il consiste à entretenir et sécuriser ce viaduc long de 640 mètres. Trois phases ont été programmées. La première s'étendra sur cinq premières semaines et sera la plus pénalisante, puisque la circulation sera alternée, jusqu'au 24 juillet. Il est encore un peu tôt pour connaitre le temps supplémentaire qu'il faudra ajouter sur son trajet.

Débutera ensuite la phase deux, "moins contraignante", d'après la DIR Massif Centrale. "Elle consistera à sécuriser l'entrée Nord du viaduc et à effectuer une réfection de la chaussée, la voirie sera élargie par exemple", explique Stéphane Rolland, en charge de l'opération à la DIR Massif Central.

Pas de réduction de chaussée


Mais bonne nouvelle, si la vitesse sera réduite, la circulation devrait rester à deux fois une voie durant la majeure partie du temps. "On pourra mettre un alternat de circulation mais ce ne sera pas la règle. En revanche, il faudra tout de même compter sur une à deux nuit de fermeture complète du viaduc, probablement en septembre", commente Stéphane Rolland

Le 5 octobre, la troisième et dernière phase débutera, pour un mois. Des écrans anti-chute (ou anti-suicide) seront installés. "C'est une demande des élus mais aussi et surtout des riverains en contre bas, qui recevaient régulièrement des objets sur leur toit ou leur jardin. L'endroit était aussi propice pour les suicides et cet écran sera installé sur 300 mètres, pour endiguer ce problème", souligne Stéphane Rolland.

La fin des travaux est prévue pour novembre. Une autre opération sera menée l'an prochain.