SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

SAINT-ÉTIENNE : LE GRAND PLAN DE LA MAIRIE POUR DYNAMISER LE CENTRE-VILLE

Mercredi 28 Mars - 11:23

Actu. locale


Le centre commercial Centre-Deux, à Saint-Étienne - © Google Street View
Le maire, Gaël Perdriau, et la nouvelle adjointe au commerce, Pascale Lacour, ont présenté, mardi, une série de mesures afin de favoriser l'attractivité commerciale à Saint-Étienne.


Nouvelle organisation, nouvelles idées. Le maire, Gaël Perdriau, et la nouvelle adjointe au commerce, Pascale Lacour, ont présenté un plan pour relancer la dynamique des enseignes de l'hyper-centre.

Parmi les mesures annoncées, la fusion des associations de commerçants pour ne former qu'une entité : "Sainté shopping". Figure aussi un pacte de "non agression" entre les centres commerciaux stéphanois et les magasins du cœur de ville.

Concrètement, si une boutique s'installe dans l'un des centres commerciaux, il faut qu'elle existe au préalable en centre-ville. Par ailleurs, Centre Deux, Steel et Géant Casino Monthieu se sont engagés à soutenir les actions en faveurs du centre-ville à hauteur de 150.000 euros d'ici 2020.

Un droit de préemption pour plus de cohérence


L'une des mesures phares, c'est certainement le droit de préemption que souhaitent les élus. Pour cela, une société foncière commerciale va être créée. Elle sera dotée d'un capital de 10 millions d'euros. Son objectif : réguler l'implantation des commerces dans une zone bien définie du centre-ville stéphanois.

"Dans le périmètre du centre-ville, dès qu'un bail commercial ou un fonds de commerce se cédera, la Ville en sera informée, détaille le maire, Gaël Perdriau. Et nous pourrons décider de l'acquérir. Ce sera de manière provisoire, le but n'est évidemment pas d'être commerçant à la place des commerçants. Et puis de le revendre à une enseigne qui correspondra à ce qu'on souhaite comme commercialité de la rue".

"Tout le monde est bienvenu à Saint-Étienne, ajoute-t-il. Mais dans telle rue, on a peut-être davantage besoin d'un commerce de vêtements ou d'un restaurant plutôt qu'une banque, une assurance ou une agence immobilière. Et dans d'autres rues, ce sera le contraire. L'idée, c'est vraiment de faire en sorte que, là où on sent quelques fragilités, on puisse intervenir pour éviter que la situation se dégrade".

La mairie souhaite également que les responsables d'enseignes stéphanoises fassent des efforts pour s'adapter aux nouveaux modes de consommation. Selon la ville, 80% des boutiques sont fermés entre 12h et 14h à Saint-Étienne.

Les sept actions destinées à dynamiser les commerces stéphanois


1- Une fusion entre les différentes associations de commerçants va avoir lieu. Une seule entité baptisée "Sainté Shopping" devra permettre de coordonner les actions.

2- Un périmètre de sauvegarde va être créé. Concrètement, cela permettra à la mairie d'avoir un droit de préemption sur les magasins souhaitant s'installer.

3- Les terrasses des commerces pourront être chauffées dès l'automne prochain.

4- L'organisation des différents marchés va être revue.

5- Un espace dédié aux commerçants ou porteurs de projet va ouvrir, au 17 de la rue Wilson.

6- Une convention partenariale sera instaurée entre les enseignes du centre ville et les centres commerciaux stéphanois pour une meilleure complémentarité.

7- Une présence renforcée sur les salons, comme ceux des franchises de Paris et Lyon.