SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CLARA LUCIANI ÉVOQUE SA MALADIE : "C’EST NEUROLOGIQUE, HÉRÉDITAIRE"

Lundi 25 Novembre - 14:57

People


Clara Luciani - © Radio Scoop
C'est lors d'une interview accordée au Parisien, que Clara Luciani a souhaité parler de la maladie dont elle souffre, notamment lorsqu'elle est en concert.


Artiste française incontournable on est tous sous le charme de Clara Luciani !



Si tout semble lui sourire, la chanteuse a récemment été interviewée par Le Parisien et a révélé souffrir d'une maladie héréditaire qui lui pose soucis, notamment lors de ses concerts.

"Ma mère à ça aussi"

Consciente de la chance qu'elle a d'exercer le métier qui la passionne depuis tant d'années, Clara Luciani souffre d'un manque de confiance en elle et déclare "J'étais très intimidée sur scène ou dans les interviews, pour les photos, la télé. Je me suis fait violence pour surmonter ça".

L'interprète de La Grenade a du faire face à de nombreux troubles, dont un en particulier qu'elle évoque en repensant à son passage au Victoires de la musique :

"J'ai une maladie qui s'appelle le tremblement essentiel. C'est neurologique, héréditaire. Ma mère a ça aussi. Je tremble toujours un peu et c'est donc accentué avec le stress et la fatigue (...) Quand j'ai été nommée, je n'en dormais plus la nuit. Je m'en foutais de perdre ou de gagner. C'est l'exercice de chanter dans cette grande soirée qui me traumatisait. J'en tremble affreusement. Je suis légèrement angoissée par les Victoires de la Musique. Je me fais plein de scénarios. Je me dis : Et si je tombais ? Si je faisais tomber le micro ou si j'oubliais les paroles ?"

Au fil du temps, la chanteuse a trouvé des petites astuces pour ne plus s'angoisser à ce sujet : "On a trouvé la solution pour les concerts, où j'utilise un micro avec un fil que je tiens des deux mains et ça m'équilibre. Et les Victoires, c'est la première télé où je n'ai pas trop tremblé, où on ne voyait pas à quel point, j'étais effrayée".