SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

JORDAN SARROU : "LES GENS ME REGARDENT AUTREMENT"

Vendredi 26 Février - 05:30

Sport


Le VVTiste de Monistrol-sur-Loire, Jordan Sarrou - © Frédéric Machabert
Le VTTiste auvergnat, installé depuis plusieurs années dans les monts du Lyonnais, attaque sa saison ce samedi en Italie. Une année particulière pour lui, avec un maillot de champion du monde sur les épaules, à quelques mois des Jeux olympiques.


C'est l'heure de la reprise pour Jordan Sarrou !

Le champion du monde de VTT disputera ce samedi sa première course de la saison. Ce sera en Italie où il se trouve actuellement en stage avec sa nouvelle équipe, le Team Specialized Racing.

Déjà son troisième stage de l'année après un passage en Afrique du Sud, puis à Thuir dans le Sud de la France. L'occasion de peaufiner sa préparation et sa découverte d'un nouveau matériel avant de se lancer dans une saison particulière.

À quelques mois des Jeux olympiques de Tokyo, Jordan Sarrou va, en effet, pouvoir accrocher un premier dossard sur son maillot de champion du monde.

Un maillot arc-en-ciel décroché le 10 octobre dernier, à Leogang, en Autriche. Un sacre qui l'a fait changer de statut. "Les gens me regardent autrement", assure-t-il.

"Le maillot de champion du monde, ce sera un atout"


"Quasiment à chaque entraînement, on me fait un signe, on me dit "Allez Jordan", on veut prendre une photo avec moi, témoigne-t-il. Au début, ça me faisait bizarre, mais maintenant je m'y habitue. Ça a un côté très sympa évidemment".

De quoi lui apporter même une motivation supplémentaire. "Quand c'est dur à l'entraînement, ou même en course, le maillot peut m'aider, pour me dire "vas-y, fonce" pendant ces passages difficiles".

Malgré le prestige de cette tunique, il lui faudra aller chercher sa qualification pour les JO de Tokyo. Pour cela, il n'aura que deux occasions en mai prochain, lors de deux manches de Coupe du monde en Allemagne, le 9 mai, puis en République tchèque, le 16 mai.

"Le maillot de champion du monde, ce sera un atout. Il va me donner des forces supplémentaires et un petit avantage psychologique", estime l'Auvergnat de 28 ans. À lui de le prouver pour découvrir enfin les Jeux olympiques, son premier objectif de la saison.