SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UNE JL BOURG VERSION SOLIDAIRE AVEC LE PROJET ONE TEAM

Lundi 23 Novembre - 05:00

Basket


Pour sa première participation à une Coupe d'Europe, la JL Bourg se lance dans le projet One Team. - © JL Bourg
En ce début de saison 2020/2021, la JL ne brille pas seulement par ses très bons résultats sportifs mais aussi en dehors. Voici , un nouvel exemple avec le lancement ce mois-ci du projet One Team.


Leader du championnat, trois victoires pour une seule défaite en Eurocup, la JL Bourg continue de s'imposer comme un des clubs français les plus importants et les plus en forme actuellement.

Mais, au-delà de ses bons résultats, le club souhaite aussi attirer les regards pour ses actions dans le domaine social.

Un partenariat avec l'Institut des Jeunes Sourds de Bourg-en-Bresse


Comme chaque équipe qualifiée pour une Coupe d'Europe de basket, la Jeu se lance, pour sa première participation, dans le projet One Team. Un programme de l'Euroleague qui vise à tisser des liens entre un club et un groupe de personnes marginalisées, menacées d'exclusion ou porteuses de handicap sur son territoire.



"On a choisi de se rapprocher de l'Institut des Jeunes Sourds de Bourg-en-Bresse, explique Manon Fontaine, en charge du projet One Team à la JL Bourg. Tous les mardis, pendant 12 semaines, 8 jeunes viendront à Ekinox découvrir les coulisses du club et rencontrer les joueurs".

8 ateliers basket et 4 séances sur le métier de basketteur


La première séance a eu lieu le 10 novembre. Les jeunes ont pu faire connaissance avec Ekinox, faire leurs premiers pas sur le parquet et apprendre les rudiments de la langue des signes aux joueurs, dont Pierre Pelos, le parrain du projet.

Au total, 8 séances seront consacrées à la pratique du basket et 4 autres se concentreront sur les aspects extérieurs du métier de basketteur. "On réduit souvent ce métier à la pratique sportive, mais ça n'est pas que ça. Les jeunes pourront ainsi découvrir la nutrition, l'adaptation à une culture pour les joueurs étrangers ou même comment affronter une caméra, exercice qui peut paraitre bête mais qui peut être compliqué pour certains joueurs" détaille Manon Fontaine.