SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AIN : LA CAF VA AIDER CERTAINS SALARIÉS DE "PREMIÈRE LIGNE" À PARTIR EN VACANCES

Vendredi 19 Juin - 05:00

COVID-19


Voyager avec un bébé - © CC0
300 euros d'aide pour partir en vacances. C'est le coup de pouce de la Caisse d'Allocations Familiales de l'Ain à certains de ses allocataires.


Cette aide concerne les bénéficiaires de la prime d'activité qui ont un ou plusieurs enfants, et qui ont eu un emploi dit de "première ligne" pendant le confinement.

"Certaines familles sortent épuisées de cette période de crise sanitaire"


Aides soignant(es), caissier(es), livreurs, nounous, toutes ces personnes qui ont été en contact avec du public pendant cette période, sont concernées par ce dispositif. Des salariés modestes qui habituellement ne touchent pas d'aides de la Caisse d'Allocations Familiales pour partir en vacances, car elles sont au-dessus des plafonds.

"Certaines de ces familles sortent épuisées de cette période de crise sanitaire. Ces salariés ont du mettre entre parenthèse leur vie familiale, ont du trouver des solutions pour garder les enfants et ont souvent beaucoup travaillé. On veut remercier ces professionnels, pouvoir leur permettre de souffler un peu", explique Geneviève Guisti, responsable du service Accompagnement social des familles à la CAF de l'Ain.

Cette aide ouvre droit à une participation financière de 300 euros dans les structures de vacances labellisées VACAF.

Dans l'Ain, la Caisse d'Allocations Familiales a contacté les 5 346 bénéficiaires potentiels pour leur proposer cette aide. Cette aide a également été déployé dans d'autres départements.

Une aide à certaines conditions


Plusieurs conditions sont requises pour percevoir l'aide «Premières lignes».
- Le salarié doit percevoir la Prime d'activité et avoir, a minima, un enfant à charge.
- Le salarié resté mobilisé pendant la crise doit justifier d'une activité au contact direct avec le public, pendant la période des 8 semaines de confinement pour un minimum 7 jours
- Il ne doit pas déjà être bénéficiaire de l'Aide aux vacances familles (Avf) ou de l'Aide vacances sociales (Avs).

Pour en bénéficier, il doit:
- Faire compléter une attestation à son employeur
- Envoyer cette attestation aux services de VACAF
- Puis une fois la confirmation de VACAF réserver leur séjour auprès d'une structure de vacances agréée VACAF